Une cigogne, oiseau migrateur faut-il le rappeler, revenait de France lorsqu’elle a été arrêtée pour espionnage, selon Associated Press. Et pour cause : elle portait un étrange boitier dans son dos.

C’est un pêcheur, interpellé par un étrange boîtier électronique fixé sur le dos de l’oiseau, qui a donné l’alerte. Obéissant à la lettre aux strictes consignes sécuritaires demandant à tout Égyptien de dénoncer les tentatives de complot contre l’État, le héros s’est emparé de l’animal qui s’approchait dangereusement de son domicile.

Les policiers auraient très bien reçu ce pêcheur, sans montrer de signes d’étonnement à la découverte de l’identité de l’espion ailé. Peut-être étaient-ils habitués à la trahison des volatiles : un pigeon a été arrêté en possession d’un microfilm en début d’année. Coup de théâtre, samedi, Ayman Abdallah, chef des services vétérinaires de la région de Qena, a révélé qu’il s’agissait d’une simple balise fixée par des scientifiques français pour suivre les déplacements de l’oiseau migrateur.

Par prudence, l’oiseau est encore maintenu en captivité.

Source : La cigogne française qui menaçait l’Égypte – Le Point.

Plus d'articles