panawaveLe Pana Wave Laboratory (en japonais:パナウェーブ 研究所) est un groupe religieux japonais à placer dans les « religions nouvelles ». On estime ses membres entre plusieurs centaines et 1 200. Leurs particularités ? Les membres du Pana Wave cherchent à se protéger à tous prix contre les ondes electromagnétiques, notamment en s’habillant… en blanc.

Pana Wave est une émanation d’un groupe religieux appelé Chino-Shoho, basé à Shibuya, dans la ville de Tokyo. Ce groupe a été fondé en 1977 par une femme, Yuko Chino. Il combine des éléments du christianisme, du bouddhisme et de diverses doctrines New Age.

yukochinoAu milieu des années 1980, les membres qui forment la « faction scientifique » du groupe se sont rendus célèbres en alertant le public sur les dangers des ondes électromagnétiques (selon Pana Wave, lesdites ondes seraient responsables de la destruction de l’environnement et du changement climatique mondial). Ils ont monté le « Laboratoire Pana Wave » dans la région de Fukui, dans une zone qu’ils estimaient moins polluée par les ondes électromagnétiques.

Particularité notable : les membres de Pana Wave ont commencé à se vêtir exclusivement de blanc au milieu des années 1990, persuadés que cette couleur constitue une protection supplémentaire contre les ondes électromagnétiques « scalaires » nocives. Des ondes utilisées particulièrement contre eux par les communistes pour essayer de tuer leur chef.

pana-wave-white-sheets

Enlèvement de phoques et Apocalypse

20090801-Panawave 2En 1994, le culte a organisé un convoi de camionnettes blanches qui sillonnaient le Japon rural. L’objectif ? Trouver un endroit possédant moins de risques d’être exposé aux rayonnements électromagnétiques nocifs, et loin des lignes électriques. Les campements, en ces différents lieux, censément éloignés de toute menace électromagnétique, ont été comme il se doit entièrement recouverts de blanc. Lorsque le leader du groupe, Chino, a été atteinte d’un cancer, les membres du culte l’ont exfiltrée dans les montagnes du Japon, à la recherche d’un lieu sûr où les ondes ne pouvaient plus nuire à sa santé. Les membres de Pana Wave étaient persuadés que si les ondes électromagnétiques parvenaient à leur chef, toute l’humanité serait en péril.

seal372Pana Wave a ensuite essayé de kidnapper un phoque célèbre. En mars 2003, la secte décide d’enlever Tama-Chan, un phoque barbu de l’Arctique, devenu une célébrité nationale au Japon l’année précédente. Le groupe estimait en effet que le phoque avait été égaré sur les rives japonaises par des ondes électromagnétiques, et était persuadé que la fin du monde pourrait être évitée si l’animal retournait dans les eaux de l’Arctique qu’il n’aurait jamais dû quitter. Les membres du culte avaient même construit deux piscines, bordées de blanc, dans un lieu tenu secret de la préfecture de Yamanashi, pour maintenir le phoque jusqu’à ce qu’il puisse être transféré en Arctique. Ce fut un échec.

pana-wave-white-sheets-2-1Pana Wave a également prédit la fin du monde pour le 15 mai 2003. En effet, une rencontre avec une dixième planète inconnue du système solaire entraînerait le renversement des pôles de la Terre, ce qui conduirait inévitablement à des tremblements de terre et des tsunamis, détruisant de fait la plupart de l’humanité. Pana Wave a donc envoyé ses membres à la recherche d’un endroit sûr pour échapper à la catastrophe annoncée. Des images de télévision ont ainsi montré, à travers tout le Japon, des membres de Pana Wave, entièrement recouverts de blanc, avec capuches, masques chirurgicaux et bottes blanches – même traitement pour tous les objets les entourants, arbres compris.

Le culte est rapidement devenu impopulaire: il évoquait en effet la secte apocalyptique Aum Shinrikyo, qui s’était rendue tristement célèbre en effectuant l’attaque au gaz sarin dans le métro de Tokyo, en 1995.

[Le 15 mai, suite à un petit tremblement de terre, un enfant tombe de son lit et se casse le bras. C’est la déception. Un membre du culte se présentant comme le lieutenant de Chino fit alors une déclaration dans laquelle Pana Wave expliquait que les membres avaient mal calculé la date de la fin du monde, et une nouvelle date du 22 mai fut avancée. Rien ne s’est produit.

Reut_wld_japan_cultLe 25 Octobre 2006, Chino est morte, âgée de 72 ans. Depuis la mort de leur leader, le culte s’est lentement amoindri. Elle avait annoncé sa maladie en 2003. Le nombre de ses membres a décru et les recherches effectuées dans le Pana Wave Laboratory, si elles se sont poursuivies, afin de démontrer la nocivité des ondes électromagnétiques, n’ont pas été couronnées de succès.

Au final, le culte se borne à expliquer que des agents communistes sont toujours à l’origine de la propagation desdites ondes. Ce mouvement ne fait plus la une de l’actualité depuis plusieurs années.

Sources externes :

Pour retourner à l’index de notre Wiki des cultes étranges, c’est par ici.

Les cultes les plus étranges : Nation of YahwehThe Universe PeopleThe Creativity MovementPana Wave LaboratoryEcoovieLe Mouvement RaelienThe Church of Bible UnderstandingThe Aetherius SocietyHeaven’s GateDivine TruthL’Aumisme (ou Mandarom)NuwaubianismeHappy ScienceCulte de John FrumAsatrúThe Church of All WorldsThe Church of the SubgeniusL’Eglise de l’EuthanasieLe DudeismeLe JediismeLe DiscordianismeLe Pastafarisme Le Kopimisme

Plus d'articles