« Scary Logos », tel est le nom donné à une variété très spéciale de spots télévisés qui auraient terrifié des générations d’enfants.

Lorsque j’étais enfant, je me souviens que certains génériques et apparitions de logos animés déclenchaient chez moi une crainte particulière. Parfois, entre deux émissions, les rectangles de Canal+ désignés par Etienne Robial, suivis de sa couronne arc-en-ciel et d’une voix de femme, me mettaient dans un état étrange – comme si je regardais quelque chose d’interdit, quelque chose que je ne devais absolument pas voir :

Généralement diffusés avant les programme pour en signaler la maison de production, ces spots courts étaient très prisés entre les années 1960 et 1990 et présentaient généralement la maison de production ou la chaîne. Effrayants? En principe, non, et la perception de ces spots reste très controversée : beaucoup contestent qu’ils puissent faire peur, alors que d’autres attestent avoir ressenti une crainte profonde lorsqu’ils étaient enfants.

En tout cas, pour ces derniers, le spot de la société Screen Gems est le plus terrifiant jamais conçus : en à peine 7 secondes, il est accusé de plonger le spectateur dans une atmosphère onirique perçue comme malsaine par les plus sensibles.

Le logo ci-dessus, Screen Gems, a même été rebaptisé « le S de l’enfer ». Et voici son petit frère, le « V maudit » de Viacom :

Ce n’est qu’en 1998 que des amateurs de télévisions commencèrent à s’ouvrir sur ce traumatisme télévisuel. Le site d’investigation des mèmes KnowYourMeme a retracé l’origine des discussions sur les « Scary Logos » sur le UseNet rec.sport.pro-wrestling en réponse à un sujet intitulé « What do your fear the most ? » posté par un certain Dr. Nerdman : « The Big Purple Viacom « V » of Doom or That omnipotent voice in the new Viacom logo that says, « Viacom ? »

Pourquoi ces logos sont-ils si effrayants ? Difficile à dire. L’un des facteurs pourraient être l’utilisation d’un certain type d’animation réalisé sur un Scanimate, une sorte de précurseur de l’animation 3D dont le maniement assez complexe donne aux logos une texture et un mouvement très particulier :

It was an analogue computer that was programmed by turning knobs, directing beams of light and using animation cells as input. It was one of the first computers ever used to make visual graphics on TV. Scanimate excelled at making flying logos.

L’utilisation de sons analogiques au Moog pèse aussi beaucoup dans la balance comme l’explique très bien le court-métrage « S from Hell » de Rodney Ascher, le réalisateur de Room 237 :

Heureusement, en France, à priori, peu de gens ont été traumatisé par Jean Mineur, quoique

Plus d'articles