C’était le 9 janvier dernier, Steven Spielberg annonçait à ses fans que le très ambitieux projet d’adaptation de Robopocalypse, de Daniel H. Wilson, était retardé « indéfiniment ». C’est d’autant plus dommage que l’adaptation de ce roman, dans lequel les robots deviennent une menace mortelle pour l’être humain, aurait pu « nous sensibiliser » aux dangers robotiques. C’est en tout cas ce qu’espérait, Hugo de Garis, une des grandes figures du transhumanisme.

Le transhumanisme est un mouvement culturel et intellectuel international qui prône avec un optimisme parfois déconcertant l’usage des sciences et des techniques afin d’augmenter les capacités de l’être humain. Mais, contrairement à ses collègues, Hugo de Garis est loin d’être optimiste sur ce que nous réserve l’avenir : l’apparition d’une intelligence artificielle pourrait menacer la survie de l’être humain. Et si Terminator et Matrix n’étaient plus de l’ordre de la science-fiction ?

J’avais eu l’occasion de l’interviewer il y a exactement un an, à la Cantine, à Paris.

HUGO DE GARIS, PROPHÈTE DE L’APOCALYPSE ?

Bonjour, pouvez-vous vous présenter pour nos lecteurs?

Je suis le Dr. Hugo de Garis. J’ai 64 ans, et j’ai vécu dans sept pays différents (Australie, Royaume-Uni, Hollande, Belgique, Japon, Etats-Unis, Chine). Ayant vécu 15 ans à Bruxelles et ayant une femme francophone, je peux parler français assez couramment. Je suis physicien mathématicien à la retraite mais je poursuis ma carrière, en continuant d’explorer les technologies prospectives comme les technologies à échelle femtomètrique, et l’informatique quantique et topologique. Par le passé, j’ai été directeur du laboratoire d’Intelligence Artificielle de l’Université atXiamen, qui a réalisé le premier cerveau artificiel chinois. Et je consacre beaucoup de temps à la question de la « domination d’une espèce » (species dominance). Je suis même  sur le point de devenir le conseiller technique pour un film hollywoodien sur le sujet !

Pour vous, qu’est-ce qu’un transhumaniste ? Vous sentez-vous transhumaniste ?

Selon moi, un transhumaniste est quelqu’un qui aimerait voir l’humanité “augmentée”, c’est-à-dire lui donner des capacités supplémentaires. Cela peut-être, par exemple, une mémoire supplémentaire, une plus grande intelligence, l’immortalité, l’absence de maladie, etc, qui sont évidemment des choses très souhaitables. Toutefois, le terme transhumaniste est pour moi trop “café du commerce”. J’ai une sorte de slogan pour l’expliquer : “Un transhumaniste est à un Artilecte ce qu’une bactérie est à un humain” Un transhumaniste est à un Artilecte ce qu’une bactérie est à un humain

Qu’est-ce qu’un Artilecte ?

L’artilecte est le nom que j’ai donné à une intelligence artificielle supérieure. Sa capacité future serait largement supérieure aux capacités humaines ! Et, en cela, les artilectes auraient vraiment un aspect «divin», étant dotés d’une pensée un million de fois plus rapide que la vitesse de signalisation chimique du cerveau humain, d’une mémoire illimitée, et des niveaux d’intelligence extrêmement élevés… Et les technologies à la base des artilectes seront réalisées dans quelques décennies seulement, voir quelques années étant donné l’augmentation exponentielle du développement des Intelligences Articielles. C’est ainsi que dans quelques décennies, l’humanité devra prendre une décision : acceptera-t-elle de devenir le «numéro deux» sur la planète, ou non ? Cette question va dominer la politique mondiale du XXI° siècle.

Vous voulez dire que toutes les politiques du monde se feront en fonction des Artilectes ?

Oui, les humains seront divisés en trois camps, que j’ai appelés : Cosmistes, Terrans et Cyborguiens. Les Cosmistes (basé sur le mot “cosmos”) veulent construire ces artilectes, comme pour construire des dieux. Pour eux, l’édifice de Dieu serait une forme de religion fondée sur la science. Les Terrans (basé sur le mot «terra», la terre) ne veulent pas des artilectes, car ils craignent  que, conscient de leur supériorité, les artilectes nous traitent comme des parasites et nous exterminent. Mais il y a une troisième voie : les Cyborguiens veulent devenir des cyborgs (des organismes cybernétiques, machine à part, une partie humaine), c’est-à-dire devenir eux-même des dieux en utilisant les composants des artilectes. Prenez les transhumanistes, la plupart d’entre eux sont Cyborguiens.

Et vous ?

En privé, je suis cosmiste et cyborguiens, mais publiquement, je suis plus ambivalent Cosmiste et Terran.

LA GUERRE DES ARTILECTES

Pourquoi ? Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs votre fameuse prédiction au sujet de la guerre des artilectes à venir?

La guerre des artilectes est un conflit pour la dominance des espèces : Qui ou quoi devrait être l’espèce dominante sur la terre? J’ai fait la prédiction que cette décennie (les années 2010) serait une période de recherche sur les cerveaux artificiels. De nos jours, ces projets de recherche poussent comme des champignons. Pourquoi ? Parce que la loi de Moore (NDLR : le nombre de transistors que la technologie peut entasser sur une puce double tous les un an et demi ou deux) le leur permet ! Aujourd’hui, les puces peuvent contenir des milliards de transistors, permettant des capacités de calcul considérables. Mais continuons à nous projeter dans le futur : dans les années 2020 et 2030, des milliards de gens remarqueront l’augmentation du niveau des intelligences artificielles de leurs robots domestiques, de sorte que “l’écart de QI” entre le niveau d’intelligence humaine et celui de la machine sera de plus en plus faible. C’est à cette époque que l’on tirera la sonnette d’alarme et le débat sur la dominance des espèces pourra commencer.

En quoi consiste ce débat ?

Les gens vont se demander : Les machines peuvent-elles atteindre des niveaux d’intelligence humaine ? Peuvent-elles devenir beaucoup plus intelligentes que nous ? Est-ce une bonne chose ? Cela peut-il être dangereux ? Doit-on limiter le développement des intelligences artificielles par un cadre juridique ? Qu’est-ce qui pourrait arriver à l’humanité si les artilectes devenaient massivement intelligents ? Mais aussi : la société pourrait-elle tolérer que des millions de gens deviennent des cyborgs ? Selon moi, la température du débat va s’élever au même rythme que se resserrera l’écart de QI dans les années 2020 et 2030. C’est à cette époque que se formeront les partis politiques qui voudront répondre à ce problème. Assassinats, sabotages et puis la guerre ! J’ai appelé ce conflit mondial la “guerre Artilecte”, parce que la cause profonde de la guerre sera la montée de l’Artilecte.

Est-ce que ce sera la fin de l’humanité ?

L’aspect vraiment tragique de la guerre Artilecte est la Gigadeath. Si l’on extrapole le graphique du nombre de personnes tuées dans des guerres majeures au cours des deux derniers siècles, on peut prédire que les technologies permettront de faire monter ce chiffre à plusieurs milliards. Et cette guerre sera la plus passionnée de l’histoire car l’enjeu ne sera plus la survie d’une Nation mais de l’espèce humaine. Pour se protéger, les Terriens vont alors essayer d’exterminer des millions de cosmistes et de cyborguiens pour sauver l’espèce humaine. Mais, de leur côté, les cosmistes anticiperont cette tentative d’extermination. La guerre sera terrible.

CHOISISSEZ VOTRE CAMPS

Pourquoi devrais-je choisir d’être Terran ?

Les “Terrans” craindront l’intelligence grandissante des artilectes et des cyborgs qui se multiplieront autour d’eux. Ils auront peur pour leur survie à long terme. Ils se sentiront complètement exclus par les cyborgs qui seront capables de faire des choses si inhumaines que les Terrans ne les considéreront pas comme étant des humains. Les Terrans auront l’impression qu’ils ne peuvent pas communiquer avec les Cyborgs. Ceux-ci seront donc perçus par les Terrans comme une vermine menaçante, qui mérite l’extermination. Pris de peur, surpassés à tous les niveaux, ils réaliseront qu’ils doivent frapper militairement le plus rapidement possible, avant qu’ils ne deviennent trop stupides comparés aux Cyborgs et aux Artilectes. Les Terrans s’organiseront politiquement et extermineront des millions de Cyborgs et de Cosmistes. Quiconque aura une inclination pro-Cosmiste sera exterminé. Ce sera la plus grande chasse aux sorcières de l’Histoire.

Quelles sont les chances de survie de l’humanité?

Je pense que pendant de nombreuses décennies, les humains survivront. Mais ils seront probablement moins nombreux qu’aujourd’hui, surtout en cas de Guerre Artilectes, comme je le prédis. Si les artilectes parviennent à l’existence, ils pourraient choisir d’ignorer les humains, et peut-être plus tard de quitter la Terre en quête de plus grands espaces… dans l’espace. Ce serait simple pour eux et, dans certains scénarios prédictifs, l’humanité est entièrement épargnée. C’est possible mais ce n’est pas le plus probable. Selon moi, le scénario le plus probable est le pire.

LA RELIGION DE LA MACHINE

Pour quelles raisons devrais-je être de l’avis d’un Cosmiste ?

Je pense que la motivation principale des Cosmistes viendra d’un “argument religieux”: en créant les artilectes, les Cosmistes auront l’impression de “créer des dieux” car ces artilectes auront des qualités divines. Cela suscitera une sorte d’admiration sacrée chez les Cosmistes. Les artilectes seraient capables de penser un million de fois plus rapidement que les humains, ils auraient une mémoire illimitée, un niveau d’intelligence énormément supérieur. Ils pourraient se reconfigurer en quelques millisecondes, changer de forme, aller partout, littéralement tout faire. Ils seraient immortels. Ce seraient des scientifiques hors-pairs, peut-être capables de concevoir et de construire des univers entiers, ce qui ferait d’eux de véritables démiurges. Ainsi, pour les Cosmistes ils représenteraient le prochain échelon de l’évolution. L’émotion principale que ressent un Cosmiste face à l’émergence des artilectes est une sorte de respect religieux, une sidération (“awe”). Les Cosmistes auront tendance à considérer les courtes vies humaine avec dédain. Ils rêveront que l’humanité “passe à autre chose”, avançant l’argument que cela fait partie de la nature humaine d’être curieux, d’être en mouvement, de telle sorte que la construction de l’artilecte est inévitable. D’autant plus inévitable qu’il sera impossible d’en arrêter la construction étant donné l’impulsion économique et militaire gigantesque de l’industrie robotique domestique dans les années 2020, et la rivalité politique entre les USA et la Chine. C’est simple : les Cosmistes envisagent la construction des artilectes comme faisant partie du destin de l’humanité.

Vous décrivez le Cosmisme comme un mouvement religieux: la Singularité serait-elle alors perçue comme l’ultime Révélation? Le transhumanisme pourrait-il devenir une religion?

Oui, en effet. Je pense que les arguments d’ordre religieux des Cosmistes (pour lesquels le Transhumanisme ne serait qu’une étape vers le Cosmisme) constituent leurs arguments les plus forts. Cela correspond au sentiment éprouvé par l’humanité devant le caractère grandiose de l’univers. En construisant des artilectes, l’humanité pourrait jouer un rôle plus conséquent dans cet ensemble grandiose. La science nous dit que l’Univers est vieux de 13.7 milliards d’années, mais que notre système solaire est comparativement jeune: seulement 4.6 milliards d’années. Par conséquent, il y a des milliards de milliards d’étoiles qui sont plus âgés que notre système solaire et ses planètes de plusieurs milliards d’années. Ainsi, il existe probablement des formes de vie avancée qui sont des milliards d’années plus âgées que nous et plus développées que nous. En d’autres termes, la prise de conscience par les Cosmistes qu’il y a de “plus grandes choses” que les préoccupations pathétiques des êtres humains est sa motivation principale pour “passer à autre chose”.

ET LES CYBORGS DANS TOUT ÇA ?

Et que dire de la troisième voie, les Cyborgists tels que Kevin Warwick ? Ne serait-ce pas la meilleure solution pour l’humanité: maîtriser la technologie par un travail acharné et améliorer nos capacités par le biais des technologies?

Le Cyborgisme est une option à envisager. Des millions de personnes pratiqueront les améliorations technologiques pour avoir une meilleure mémoire, être plus intelligent, ne plus être sujet aux maladies, devenir immortel… Mais il faut bien se rendre compte que les possibilités de la matière une fois reconfigurée par les nanotechnologies sont telles qu’il ne s’agira plus d’une “Humanité Augmentée”, mais plutôt d’une “Humanité Dépassée”. Le potentiel de l’artilecte se situe des milliards et des milliards de fois au dessus du niveau humain. Nous sommes donc en train de parler de la création d’une espèce immensément supérieure et la question est de savoir si, en tant qu’humains, nous le voulons.

Pourquoi la cyborguisation poserait-elle problème ?

Si une jeune mère voit son bébé transformé en cyborg avec des capacités gigantesques, elle ne sera plus capable de communiquer avec lui. Son enfant sera devenu un artilecte déguisé en humain, il lui sera absolument étranger. En choisissant de faire de son enfant un cyborg, une mère tuerait en fait sa progéniture puisque celle-ci ne serait plus humaine. Les parents plus âgés auront le sentiment de perdre leurs enfants quand ceux-ci décideront eux-mêmes de devenir cyborgs. Les parents ne pourront plus communiquer avec leurs enfants. Ce genre d’ événements sera de plus en plus fréquent, jusqu’au jour où l’humanité, sentant venir sa perte, s’organisera politiquement. Les Cyborgists pensent que le conflit entre Terrans et Cosmistes peut être évité si tous les humains deviennent des cyborgs. Mais cela n’est pas réaliste pour les Terrans, qui placeront les cyborgs et les artilectes dans la même catégorie. De même pour les Cosmistes et les Cyborgists, ils  seront placés dans la même catégorie. Il n’y a presque pas de différence entre un cyborg avancé et un artilecte. Les Terrans ne pensent pas que la “Voie Cyborg” permette d’éviter la Guerre des artilectes. Au contraire, ils voient dans la prédominance omniprésente des cyborgs un facteur d’accélération des hostilités. Cette prédominance accoîtra le niveau de paranoïa parmi les Terrans et les poussera à s’organiser sur le plan militaire.

La guerre n’a-t-elle pas déjà commencé ?

Si vous incluez dans ce conflit le débat qui le précéde sur la domination d’une espèces, oui, elle a déjà commencé, et on en discute fréquement dans les organisations transhumanistes comme Humanity+. Hollywood s’y intéresse aussi et Steven Speilberg prépare un film sur le sujet pour 2013, intituléRobopocalypse. Je suis conseiller technique pour un autre film hollywoodien sur ce thème et qui sortira aussi en 2013. Bientôt, la question de la domination d’une nouvelle espèce deviendra un sujet aussi débattu que le réchauffement climatique. Pire encore, la guerre physique commencera bientôt et j’ai tendance à penser que Unabomber (Ted Kaczynski), le terroriste, était le premier Terran. Il a clairement vu, dès les années 1970, la montée des intelligences des machines, et l’a perçu comme une menace à la survie de l’humanité. Il a ainsi commencé à envoyé des bombes à des chercheurs importants, dans le but de les tuer. Il y est parfois parvenu. Je pense qu’il sera considéré comme un héros par les futurs Terrans. Cela dit, je ne pense pas que les vrais massacres auront lieu avant plusieurs décennies.

Merci à Ramon Von Urzuk pour son aide dans la traduction de l’interview.

Plus d'articles