Nazi-591

Le mouvement fasciste grec Aube Dorée (Golden Dawn) fait beaucoup parler de lui. Mais on connaît moins la Golden Dawnoss parisienne qui mêlaient ufologie, nazisme et fantasme des surhommes.

Sur le site Prévensecte, le Tryangle a retrouvé la trace d’une organisation qui mêlait le nazisme, la magie de la Golden Dawn et l’ufologie la plus délirante : l’Ux-Ul Klub. Il faisait régulièrement paraître une petite annonce au début des années quatre-vingts dans la revue Nostra, un canard consacré à l’actualité insolite  :

Capture d’écran 2013-10-23 à 11.01.26

« Paris. La Golden Dawn des immortels volants de N.D. de Chartres (Sheena Meinhardt) regroupe deux cents milliards d’ufonautes, dénébiens, martiens, sérendibiens. Cent vivent sur Terre jusqu’en juillet 1999. Paix mondiale jusque-là.

Ces ouraniens dominent les mondes à l’aide d’ovnis, commandés par l’époux de Sheena, Karl Thor (Troth-Sabaoth). Ils possèdent l’arme absolue, le vrilxxor. Ils pratiquent l’arcanglicanisme (anglo-christianisme), hors duquel point de salut, fondé par J.C. Monet (« l’Henri VIII » des dénébiens). Ils adorent les surdieux, Jésus Christ, l’ADAC. Ecrire à Jean-Claude Monet, écrivain-ufonaute, maître des ovnis. [Adresse en poste restante] « 

naziufo3

Tout commence en février 1984. nous sommes dans le XVI° arrondissement de Paris, Jean-Claude Monet alias Karl Thor, né en 1938, et petit neveu du peintre Monet, fonde la GOLDEN DAWNOSS, association ésotérique qui se réclame de l’Ordre Hermétique de la Golden Dawn une société secrète de magie britannique de la fin du XIXeme siècle, disparue depuis et qui n’a rien à voir avec les mots qui vont suivre. Se présentant comme l’héritier d’Hitler et le « commandant des Forces spatiales extraterrestres », Jean-Claude fondera plusieurs mouvements mêlant thèses hitlériennes de la suprématie aryenne, ufologie et millénarisme apocalyptique.

Son objectif ? La paix dans le monde (c’est ce qu’ils disaient, si, si).

Se composant d’un noyau d’un dizaine de personnes, le groupe se réunissait régulièrement dans un café du XV° arrondissement de Paris, parfois en présence d’une vingtaine de sympathisants. Le groupe parisien aura même le privilège de fréquentes rencontres rapprochées du 4° type, comme celle du 25 décembre – tiens donc ! – 1984 lors de laquelle Jean-Claude Monet rencontra l’ufonaute dénébien Z’Radille et ses huit compagnons extraterrestres, qui avaient garé leur OVNI en vol stationnaire un mètre du sol près du métro Boissière.

« La Golden Dawnoss [ est ] une association ésotérique qui se veut « l’Agartha des traditions orientales développée au niveau interplanétaire » explique Jean-Bruno Renard, dans son ouvrage « Les extraterrestres » aux Editions du cerfs, 1988 :

 « [..] la GOLDEN DAWNOSS [ est ] une association ésotérique qui se veut « l’Agartha des traditions orientales développée au niveau interplanétaire ». Ses membres, « les OSS ou supérieurs inconnus (ufonautes, équipages d’OVNIS) s’appuient sur le Grand Temple central dénébien de R’Lyeh […] situé sur Deneb III-Wehrwolf ». La Golden Dawnoss prône l’« archanglicanisme » et a pour patron « saint Henri VII ». Ses membres participent au conflit interplanétaire qui oppose les Dénébiens, les Martiens et les Sérendibiens aux mauvais extraterrestres.

Ce n’est qu’à la fin 1985 que le mouvement prend le nom de U-XUL-KLUB, ou Club des Surhommes, « association néo-ufologique » : « À côté des membres actifs, « équipages et pilotes d’OVNIS extraterrestres », figurent les « Contactés d’honneur terriens ». Le but du mouvement est d’organiser l’opération « arche de Noé-OVNI = Terriens épargnés par la fin des Temps et le Jugement dernier qui auront lieu le 19 juillet 1999 à 13 heures GMT ».

haunebu4

En attendant, Monet lutte contre l’égalitarisme, le pacifisme, l’athéisme, le monothéisme, l’homosexualité, la démocratie parlementaire et le féminisme. L’idéologie et les thèmes de l’U-Xul-Klub ne peuvent être compris sans référence à de nombreux groupes ésotériques, à commencer par les multiples associations successives fondées par Jean-Claude Monet alias Karl Thor : en 1961, il fonde la religion des Druides, secte imprégnée d’ésotérisme nazi ; en 1962, le mouvement devient l’Organisation des Vikings de France et tentera une percée politique sous le nom de Parti prolétarien national-socialiste ; en 1966, Monet publie le Koran 999 et fonde la « religion armaniste » ; en 1968, il crée la Grande Loge du Vril, et le mensuel Le Vril, reprenant le nom d’une société ésotérique du début du siècle. En 1975, Monet fonde à Paris le mouvement « National Socialisme International ».

Ainsi se retrouvent pêle-mêle dans la mythologie du groupe : l’ésotérisme nazi (fascination pour le paramilitaire, les pseudonymes germaniques et la mystique du surhomme, plus que pour le racisme ou l’antisémitisme), le christianisme, le celtisme, le Tao, la Kabbale, les OVNI et les extraterrestres, le Ku Klux Klan (cf. « U Xul Klub »), la Golden Dawn, la théosophie, les écrivains de science-fiction».

A priori, ils n’existent plus. Aux lecteurs du Tryangle qui habitent non loin de Boissière, qu’ils n’hésitent pas à nous écrire s’ils voient A) Des Nazis, B) des OVNIS, C) Les deux en même temps. Merci.

Plus d'articles