Le sujet reste tabou. Alors que presque 25 ans se sont passé depuis les évènements tragiques de la contestation étudiante en plein coeur de Pékin, toute évocation du drame de Tiananmen reste proscrite. Face à cette interdiction, certains chinois ont décidé de choisir la voix du détournement et de l’absurde :

  • Sur le web chinois, la date du 4 juin était censuré. Les internautes se sont donc ralliés autour du hashtag #35mai.
  • Un mème circule, remplaçant les chars par de gros canards jaunes inspirés d’une performance artistique Hongkongaise.

Le Tryangle se dit prêt à envoyer des caisses de contrebandes à ces rebelles blagueurs. Au menu, des DVD des Monthy-Python, du Pierre Dac et un manuel d’Esperanto.

Source : Le web chinois tente de contourner la censure de Tiananmen – 20minutes.fr.

Plus d'articles