Avec Illuminati-Bashing, le Tryangle vous renseigne sur les dernières tendances du conspirationnisme. Parce qu’on est jamais trop prudent.

« Satanique », « Reptilienne », « Perverse », « Ridicule », les mots ont manqué aux web américains pour qualifier, lors des MTV Music Awards, le twerk blasphématoire de Miley Cyrus sur l’entrejambe de Robin Thicke, dont le nom laisse présager la « largeur » des idées. A peine l’ancienne égérie Wasp de Disney avait-elle remballé sa langue que Twitter frémissait d’accusations : Miley Cyrus aurait-elle vendu son âme aux Illuminatis ? Synthèse des soupçons sur la nouvelle égérie du mal.

HANNAH MONTANA, ET L’ÉLOGE DU VIOL

mcilluminati

Durant toute la performance au MTV Music Awards, Miley tire la langue. Seule la nécessité de faire semblant de chanter – bien sûr – la contraint à interrompre une seconde cette mimique reptilienne. Reptilienne ? Pour les retardataires, les reptiliens sont les acteurs principaux de la conspiration selon notre maître à tous, David Icke. Cette langue de reptile a tellement marqué les esprits qu’un Tumblr (forcement…) y a été consacré dans la foulée. Son nom : Miley Cyrus infinite tong.

Imaginez tout de même la réaction du Good Christian américain face à un tel déluge de lubricité interprété en illustration d’une sorte d’éloge de viol qu’est la chanson « Blurred Lines » de Robin Thicke, qui réévalue les limites entre rapports consentants ou non avec un sens poétique hors du commun :

And that’s why I’m gon’ take a good girl
I know you want it
I know you want it
I know you want it
You’re a good girl
Can’t let it get past me
You’re far from plastic

Comme dirait Coluche, le viol, c’est quand on veut pas, et Robin, lui, il veut… Choquant ? Peut-être une éloge de l’obéissance exigée par une force supérieure…

UN CASIER JUDICIAIRE LONG COMME SA LANGUE

MileyCirusilluminati

Toutes les stars bénéficient aujourd’hui de leurs backgrounds conspirationistes. Je dirais même qu’il s’agit d’un gage de qualité que d’avoir les occultistes aux culs : qui mieux qu’eux peut assurer votre légende post-mortem ? Je laisserai donc la parole à l’Illuminatiwatcher, un site de référence sur l’interprétation de la symbolique Illuminati, des images subliminales et des complots.

Illuminati Watcher interprète la vidéo « We Can’t Stop » de Miley Cyrus :

Miley Cyrus is another one of these faux-Disney stars that the Illuminati puts through the machine to lure the young ones in and then do a bait-and-switch to manipulate impressionable kids into all of these reptilian brain fantasies of lust, money, and partying. When I saw the Vevo ad for her new video it was obvious we were going to be in for a nice ride of Illuminati symbolism because they had her pose with the one eye closed, giving us the all seeing eye of the Illuminati:

miley

D’abord, il repère plusieurs symboles qui signifient , selon lui, la décision de Miley de suivre le lavage de cerveau des Illuminatis, repérant pentagrammes et référence à une « vie ancienne », trouvant même à une stéréo une ressemblance avec le « All Seing Eyes »… Classique. Pour le blog conspirationiste Formerwhitehat, Miley a fait parti du programme Monarch MK ULTRA où sont, selon beaucoup de conspirationistes, formé nos élites décérébrées. En vérité, le clip We Can’t Stop ressemblerait à un camp d’entraînement de MK Ultra selon ses explications, avec l’orthographe d’origine :

It will come to no surprise to many that teen pop idol Mylie Cyrus was programmed in MK ULTRA’s Project Monacrh as a sex slave (or “kitten”) for Illuminati use and abuse. Her “father,” a Freemason in the music industry (country music with close ties to the Bush Crime Family) placed her into the program to be tortured, personality fractured, repeatly raped at a young age by reptilians, military generals, Hollywood moguls and stars, and politicians (including George Bush Sr and Jr., Jeb and others), with secret child porn videos of her engaged in such acts wantonly circulated among Cabal members.

Mieux, selon Illuminatiwatcher, la langue de Miley Cyrus fait probablement partie d’un complot… contre les homosexuels. Et oui :

Miley has her tongue out in at least 30% of the video (another 30% is devoted to her trying her damnedest to shake her ass). She seems to be trying her best to shed her prior role of the kid-friendly Hannah Montana and pushing a homosexual image. Let’s be clear though; I have zero problem with homosexuality, however people like Miley Cyrus are doing it as a fashion statement or some other kind of exploitation and if I was homosexual I’d be outraged. She’s supporting the agenda of trying to claim that homosexuality is some kind of “rebellious” choice or whatever, but it’s all a b.s. manipulation that the handlers are inserting so that they can pass legislation to discriminate against people who are truly homosexual:

Sans compter les multiples messages tournant en dérision Jésus sous le symbole de l’agneau, l’agnus dei des Evangiles selon Jean, comme ici :

MILEYCIRUS

Et les conspirationnistes ont déjà eu le temps d’interpréter les signes du show d’hier :

ILLUMINATI BASHING : TWITTER CONSPI ?

Capture d’écran 2013-08-27 à 23.43.14

Capture d’écran 2013-08-27 à 23.45.11

La théorie a-t-elle fait son chemin dans les esprits ? En vaquant sur la timeline de ces derniers jours, je trouve quelque tweets visiblement très sérieux dans lesquels hommes et femmes confondus voient dans le déhanchement de leur Hannah Montana chérie, le signe d’un changement radical. La danse du démon. Et le nombre de tweets mentionnant l’appartenance de Miley Cyrus aux Illuminatis est proprement gigantesque. Notamment celui-ci:

cyrustriangleL’image a beaucoup tourné depuis les MTV Music Awards. Il s’agit – bien sûr – d’un compte parodique très cher au Tryangle, puisqu’il cherche – et trouve – des triangles, partout, même dans les 3 tétons de Harry Styles, l’un des chanteurs des One Direction. L’essentiel des tweets sur les Illuminatis est donc humoristique. Le grand public américain et européen semble désormais avoir une certaine familiarité avec la mythologie générale des Illuminatis, principalement la forme triangulaire et l’esthétique, mélange d’enfance et de sexualité, de messe noire et de Questions pour un champion.

En somme, la chanteuse a voulu casser son image, changer radicalement de visage et de public, en passant de jeune modèle Républicain à idole bisexuelle, se parant d’une aura sulfureuse qui, suivant l’exemple de Lady Gaga, lui permet de se passer tout à fait d’exigence musicale. Les symboles occultes deviennent, de plus en plus consciemment, des atouts pour asseoir la force d’une star, sa puissance symbolique et narrative.

Le triangle ? Un fétiche pour alimenter une légende et faire tweeter, tweeter, tweeter… jusqu’à la fin des temps ?

Plus d'articles