Non contente d’avoir fait hurler de rire et d’indignation la terre entière après avoir défiguré le portrait du Christ qu’elle devait remettre en état, l’octogénaire Lulz espagnol va recevoir, selon LePoint.fr, près de la moitié des revenus tirés des droits de cette image devenue mondialement célèbre :

Partout dans le monde, le visage méconnaissable du nouvel Ecce Homo avait immédiatement inspiré de nombreuses versions détournées à partir notamment de photos du roi d’Espagne Juan Carlos, de Michael Jackson ou encore d’Homer Simpson et même des masques. En un an, 57 000 visiteurs venus d’Espagne et bien au-delà ont défilé devant la peinture, payant un euro chacun pour pouvoir la contempler, selon la fondation municipale responsable de l’église.

Bad is the new good ?

Source : Espagne : l’auteur du Christ défiguré va toucher des droits sur son « Ecce Homo » – Le Point.

Plus d'articles