Addendum : Ce projet a été annulé et certains parlent même de fraude à cette adresse.

Qui n’a jamais désiré contrôler ses rêves ? De nombreux onirologues ont conçus des techniques complexes pour réaliser cet exploit et faire des « rêves lucides ». Mais Léon d’Hervey de Saint-Denys, l’auteur de Les Rêves et les moyens de les diriger en 1867, n’aurait jamais imaginé qu’on créerait des machines complexes dans ce but.

C’est le cas de Luci, un casque générateur de rêve lucide aujourd’hui présenté sur Kickstarter et qui a, d’ores et déjà, recueilli largement plus d’argent qu’il n’en demandait. Curieusement, c’est toujours le cas des projets sur ce thème, que ce soit Shadow, réseau d’interprétation des rêves, et le masque Remee, que nous testerons bientôt dans ces pages.

Luci-tryangle

Il existe beaucoup de systèmes pour aider le rêveur à prendre conscience qu’il est en train de rêver, la première étape du contrôle des rêves. De simples applis d’entrainement à ce déclic nocturne à de véritable réveil analysant vos soubresauts sur le matelas en passant par des masques qui analysent les REM (Rapid Eye Movement), ces systèmes restaient jusqu’à aujourd’hui peu perfectionné mais tous fonctionnent en deux étapes :

L’identification de la phase de sommeil paradoxal durant laquelle vous rêvez : repérage de signes extérieurs de cette phase, comme les mouvements du corps et des yeux qui bougent dans leurs orbites à ce moment. Cette phase se produit, normalement, plusieurs fois par nuit :

5eaa9a6d302cc40666bf037980a523ca_large

Le message aux rêveurs : le programme doit alors passer le message au rêveur qu’il est train de rêver ! Le signal doit lui parvenir à l’intérieur même des songes et provoquer une prise de conscience, en évitant à tout prix de le réveiller. Un équilibre très délicat.

Avec Luci, la technologie des rêveurs lucides grand public fait un bond en avant. Le bandeau est équipé d’écouteurs ainsi que d’électrodes lui permettant d’analyser les ondes electro-encéphalographiques, c’est-à-dire les ondes du cerveau. Le Luci ferait ainsi partie de la nouvelle vague de casque EEG grand public comme les Emotiv :

luci-tryangle2

Là où le masque Remee optait pour l’émission de lumières rouges dans les yeux pour « passer le message aux rêveurs« , Luci prend le parti du son : le bandeau vous enverra un signal par les écouteurs. Vous pourrez même enregistrer le vôtre. Le Tryangle a hâte de le tester car il est fort probable que l’utilisation de l’EGG rende plus précise l’identification des phases du rêve.

9afa58cccad556dc89bac7ca81638986_large

L’utilisation du son, en revanche, me rend plus sceptique. En effet, tous les programmes de LDI (Lucid Dream Inducer) que j’ai testés qui utilisaient le son pour m’aider à prendre conscience du rêve n’ont pas fonctionné : soit je ne les ai pas entendu, soit ils m’ont réveillé…

C’est exactement ce que décrit Inception, le film de Christopher Nolan dans lequel le « Non, je ne regrette rien » d’Edith Piaf est utilisé pour réveiller les rêveurs.

En attendant, le Tryangle continuera de vous transmettre ses expériences en matière de rêves lucides dans de prochains articles.

Plus d'articles