S’il nous faisait rêver, jadis, à grands renforts de fleurs, d’oiseaux et de princesses, Disney nous livre aujourd’hui, avec Planes, le nouveau visage du complot : la trainée de nuages blancs que produisent les adorables avions de son dernier opus 3D.

En effet, les complotistes l’accusent de mentir aux enfants en leur faisant croire que les trainées blanches des avions sont tout à fait normales, alors qu’en réalité, un avion « normal » ne devrait – selon eux – jamais émettre ce genre de fumée…

Pire, cette fameuse trainée blanche ne serait rien moins que des produits hautement toxiques appelés chemtrails. Et Disney perpétuerait ce mensonge séculaire…

hqdefault

Un film de propagande ?

Les films estampillés Disney sont des ressources intarissables pour les complotistes du monde entier. Accusés de satanisme ou de contenir des messages sexuels cachés, ils ont permis à tous les jeunes conspirationistes de se faire les dents dès leur plus jeune âge avec des jeux comme « Cherches les croix satanistes dans Cendrillon » ou, encore, « Repères les sexes cachés dans la petit sirène » (le Tryangle est très ému par cette demarche initiatique à la paranoia).

Les Chemtrails, vous connaissez ? Selon ces complotistes, la fumée blanche qui s’échappe des avions serait, en réalité, totalement anormale. Et pour cause, il s’agirait en fait dune trace chimique dangereuse, un « chemical trail », ou « Chemtrail pour les intimes.

En l’occurence, Planes se retrouve sur le banc des accusés : on y voit des multitudes d’avions souriants qui répandent de sublimes chemtrails dans notre atmosphère. Et pour couronner le pompon de la cerise du gâteau, le film s’adresse aux enfants…

Pour certains, pas de doutes : Disney s’est fait acheter par l’industrie américaine pour qu’il propage l’idée que les chemtrails sont issus d’un phénomène naturel et sain.

Planes serait un investissement gigantesque de l’industrie aéronautique pour mentir aux enfants, comme nous l’apprend le site Geoengineering Watch :

Sneak Peek of Disney’s new animated movie “Planes”. Chemtrails are featured throughout the film, teaching children that it is normal for jets to create lingering trails. The money and effort behind this conditioning of the public is mind boggling.

Dans Planes, c’est d’autant plus grave que le héros du film est un avion agricole épandeur ( « cropduster » ). Nomého.

Mais, cela ne concerne-t-il forcément que la sphère conspirationiste ?

Controverse fumeuse ?

45b58-1-chemtrails

Les partisans de cette théorie éco-complotiste s’interrogent néanmoins sur le rôle de ces dispersions de produits chimiques : sont-elles finalement destinées à attirer les ovnis sur Terre, à maîtriser la population ou encore à faire pousser des pissenlits ?

Le journaliste Robin d’Angelo, de Streetpress, a mené l’enquête sur la science qui pourrait être à l’origine des Chemtrails :

La géo ingénierie est une science dont l’objectif est la manipulation de l’environnement pour contrecarrer le réchauffement climatique. Parmi les possibilités étudiées pour lutter contre l’effet de serre, il y a la vaporisation par avion de particules réfléchissantes dans la stratosphère pour renvoyer les rayons du soleil. Un projet qui pourrait ressembler aux « chemtrails ».

Son enquête le mène à interroger Olivier Boucher, un spécialiste français de la géo-ingénierie, selon lequel les expériences dans ce domaine ne sont « absolument pas à l’ordre du jour », si ce n’est une lors d’expérience en Russie en 1991 ». Cependant, l’absence de traité international contraignant sur l’expérimentation éventuelle de la géo-ingénierie « complique le débat public » fait remarquer Olivier Boucher, même si cela est, selon les apparences, due à l’absence de cette éventualité.

aaa-chemtrails

Cependant, plusieurs députés ne réfutent pas tout à fait la possibilité de l’existence des chemtrails, comme Geneviève Azam, porte-parole d’Attac, et François Alfonsi, qui siégeaient à la conférence du Parlement européen aux côté de l’Asceipia, association citoyenne pour le suivi, l’étude et l’information sur les programmes d’interventions climatiques et atmosphériques.

Ainsi, alors qu’elles n’intéressaient, à l’origine, les plus paranoiaques d’entre nous, les chemtrails se retrouvent, désormais, au coeur d’une controverse faisant se rejoindre scientifiques et politiques.

L’avis des anti-chemtrails français sur Planes

Le passage de Claire Henrion dans l’émission « Bob vous dit toute la Vérité ». 

Le Tryangle a saisi cette opportunité pour interroger Claire Henrion, de l’Asceipia, au sujet de Planes, et lui a demandé de s’exprimer sur le potentiel lien entre avions qui parlent et propagande.

Pour Claire Henrion, la réponse est plus nuancée : « Oui, sûrement à la base, mais la plupart des gens qui y participent n’ont absolument pas conscience d’œuvrer dans le sens de la désinformation et du mensonge ». Selon elle, il est fort probable, au contraire, que les animateurs de Disney soient « convaincus de bien agir et/ou ça leur passe complètement au-dessus de la tête ».

Ainsi, Planes refléterait une réalité trop familière pour être encore relevée, tant il est rare de voir un ciel « non sali » ou « modifié par les épandages » . Les chemtrails auraient donc durablement modifié notre perception de notre environnement, et Planes ne serait, non pas un film de propagande, mais le résultat de ce changement de perception, dans un monde où le ciel est sale depuis si longtemps, qu’on ne l’imagine même plus autrement…

Bon, pour les chemtrails, le doute subsiste, mais pour les avions qui parlent, on sait que ça n’existe pas. Encore une enquête rondement mené par le Tryangle.

Pour en savoir plus sur les Chemtrails :

Merci à Annatoline Brun-Leroy

Plus d'articles