Mes enfants, bonjour ! Et bienvenue à vous sur Tryangle, le webzine bizarriste, avec aujourd’hui au programme une nouvelle rubrique animée par votre humble serviteur et astucieusement intitulée : L’étrange sélection de l’Oncle Gwen.

Podcasts et autres émissions amateurs n’ayant plus de secrets pour le baroudeur des internets qu’est l’Oncle Gwen, vous allez pouvoir découvrir chaque dimanche, bien installés sur votre coussin près de la cheminée, des contrées musicales inexplorées. Et quoi de mieux pour débuter cette rubrique que de vous présenter Weirsdville !

Comme son nom l’indique assez justement, ce site vous propose une sélection musicale des plus hétéroclites, avec psyché, lounge, musiques exotiques et autres expérimentations sonores au menu. Bref, un exemple parfait de la technique du cut-up imaginée par William S. Burroughs ou les surréalistes et teintée des délires de l’Eglise du Subgenius (dont je vous avais causé rapidement dans l’article graphique sur le discordianisme).

Ecouter le podcast du mois

[mp3j track= »http://www.weirdsville.com/pod/weirdsville012_09_06.mp3″ title= »Weirdsville – Beyond the Words »]

Cliquez sur le lecteur ci-dessus.

Tout d’abord émission sur une radio locale du Massachusett de 1992 à 1994, et intitulée The Universal Cosmic Groove,  Weirdsville est arrivé sur le net en 1999. Pour cesser toute activité il y a environ deux ans. Mais, et c’est là toute l’originalité du net, la gigantesque programmation musicale de Weirdsville est encore consultable, si l’on veut bien passer outre un design vieillot et l’utilisation de RealPlayer pour écouter certaines émissions. Et après tout, ca rajoute une touche décalée qui sied bien à l’esprit du site.

N’hésitez donc pas à aller fouiller par vous même dans les dizaines d’heures de musique proposées par Weirdsville, vous en serez largement récompensés. Cela dit, vous pouvez déjà commencer par vous enquiller la dizaine de podcasts téléchargeables ici, ou lancer l’une des radios spécialisées. Votre après-midi devrait être largement occupé avec tout ca. Cependant, pour les plus accros, foncez sur la page dédiée à The Universal Cosmic Groove qui contient quelques  archives bien barrées.

Enfin, car je pense aux nombreux lecteurs du Tryangle dont la flemme monte en flèche en ce dimanche (et aussi parce que je suis un chic type), vous pouvez simplement lancer l’émission juste au-dessus. Enfoncez-vous bien dans votre coussin. Relaxez-vous.

Et oubliez que vous aller bosser demain.

Texte, dessins : Gwen

Plus d'articles