Un beau texte tryangulaire de Frédéric Joignot sur le Monde :

À moins quatre milliards d’années avant J.C, aux débuts du monde, les premières créatures vivantes, les bactéries, ignoraient les remue-ménage sexuels. Elles fabriquaient la soupe primordiale sans mélange ni copulation. Elles s’en passent toujours aujourd’hui, après cette éternité de temps, elle se reproduisent par division cellulaire et clonage les bactéries, les petites reines des grandes fermentations, les manufacturières des métaux rouillés, les infatigables militantes du recyclage terrestre, la masse colossale des bactéries et des bacilles, tout simplement la moitié de la matière vivante de la planète.

A lire ici. 

Plus d'articles