Lors des dernières élections, le citoyen français pouvait-il exprimer son étrangeté dans l’urne autrement que par un vote blanc ou en faisant des dessins sur son bulletin ?

Pourtant, de nombreux Partis Politiques ont marqué l’Histoire par leur étrangeté, volontaire ou involontaire, sérieuse ou frivole. En voici une courte liste.

10. Union of Conscientiously Work-Shy Elements, Danemark

Acteur danois, Jacob Hauggard fonda son propre Parti en 1979 à Aarhus, au Danemark. Ses promesses ? Le beau temps, plus de pain pour les canards dans le parc, huit heure de loisirs, huit heure de sommeil, le droit à l’impuissance ainsi que moins de relations sexuelles dans la salle des pros (cette proposition fut retirée). Il se présenta et obtint, en 1994, une place aux parlements. Tout le monde en fut fort surpris, lui y compris, probablement autant que les 23 000 personnes qui avaient voté en sa faveur.

En savoir plus

9. Deadly Serious Party, Australie

« Deadly Serious Party » pourrait se traduire par « Le Parti des gens très sérieux ». Pourtant, peu de Partis le furent aussi peu que le Deadly Serious Party. Leur programme ? Instaurer un système de défense de l’Australie grâce à un bataillon de Pingouin-tueur, la solution idéale pour se protéger contre l’invasion de l’Argentine. Leur programme stipulait aussi qu’une période glaciaire serait mise en place pendant leur mandat, et la promotion des gens stupides à tous les postes d’importance. Le parti échoua aux élections en 1980 et disparu en 1988.

En savoir plus

8. Miss Great Britain Party, Grande-Bretagne

La Grande Bretagne est le paradis des partis étranges. Le Parti de Miss Grande Bretagne est composé, en majeure partie, de demoiselles y ayant concourus. Leur principal objectif ? « To make Westminster sexy not sleazy ». En somme, rendre le gouvernement plus sexy. L’un des slogans était « beauty for Britain » et, même si le Parti ne compte aucun succès à son actif, on pourrait être séduit par cette déclaration de Robert de Keyser, l’un des présidents du Parti :

« We want to appeal to the millions of voters who have been reduced to cynical apathy by the dreary and sometimes rather murky world of Westminster and Brussels. We want to bring some fun, glamour and transparency to the political process but at the same time the serious message that beauty does have a real power of its own to harness and create positive change. »

Pour en savoir plus

7. Love Party, Italie & le Parti du Plaisir, France

Le Partito dell’Amore ou Love Party est un parodie des Parti traditionnels, en Italie. Il fut fondé en 1991 par l’actrice porno Moano Pozzi et Ilona Staller. Elu en 1987 au Parlement, cette dernière travailla à la légalisation des bordels, la création de « Love parks » et une meilleure éducation sexuelle.

En France, le célèbre Parti du plaisir, créé en 2001, cherche aussi à promouvoir « Le plaisir et le bien être ». Fondé par Cindy Lee, une strip-teaseuse de talent, le PP propose un programme assez clair :

Comment imaginer une collectivité paisible, solidaire et performante qui ne serait composée que de membres fragiles, refoulés, découragés, désespérés ?

En savoir plus

6. Beer Lovers Party, Russia

Le principal objectif du Parti des amoureux de la bière consistait à protéger les intérêts des buveurs, quelque soit leur origines ethniques, leur nationalité ou leur opinion religieuses. L’urgence ? Faire baisser les taxes pesant sur l’activité des producteurs de la boisson ambrée. Fondé en 1993, le parti disparu en 1998 après qu’une terrible lutte intestin entre amoureux de la bière blanche et de la bière brune se soit affronté dans un duel fratricide.

Pour en savoir plus

5. Le Parti de Donald Duck, Suède

Le parti de Donald Duck a été créé, dirigé et n’est composé que d’une personne : Bosse Personn (c’est son nom). Le Parti de Donald Duck cherchait à rendre l’alcool gratuit et la chaussée plus large et plus haute, pour empêcher les voitures de sport des riches de se garer dessus. En 1991, le parti plus de 1500 votes, ce qui en faisait le 9° parti le plus important à ce moment précis. Depuis, Bosse Personn est toujours tout seul, et le succès n’est plus au rendez-vous.

4. Parti Rhinoceros

Enregistré dans les années 1960, ce parti canadien fait honneur à la satire politique. Son credo (ou plutôt l’un de ses nombreux credos) ? « Ne jamais tenir ses promesses électorales ». Ils auraient pu ajouter : « Ne faire que des promesses intenables ».

Le parti se place comme le descendant spirituel d’un hippopotame brésilien (Cacereco) qui avait été élu maire de Sao Paulo. Le Parti Rhino a ainsi nommé Cornelius Premier un animal du zoo de Granby, au Canada. Il s’agit donc, tout simplement, de leur chef. Créé en 1963 par Jacques Ferron, un auteur souverainiste, le parti Rhino avait pour but de tourner en dérision le régime fédéral et le Canada.f

f
Voici une liste de proposition du parti Rhinocéros, trouvé sur Wikipédia :
  • Abolir la loi de la gravité.
  • Réduire la vitesse de la lumière parce qu’elle va beaucoup trop vite.
  • Paver la province du Manitoba pour créer le plus grand stationnement du monde.
  • Fournir une éducation plus élevée aux Canadiens en construisant des écoles plus hautes.
  • Instituer l’anglais, le français et l’analphabétisme comme les trois langues officielles du Canada.
  • Offrir de recycler les électeurs qui veulent devenir illettrés en les inscrivant dans un établissement éducatif d’État.
  • Démolir les montagnes Rocheuses de sorte que les électeurs de l’Alberta puissent voir le coucher du soleil du Pacifique, ou les déplacer d’un mètre vers l’ouest comme projet de création d’emploi.
  • Raser les montagnes Rocheuses et les transporter dans les Grands Lacs, pour aplanir les disparités régionales et obtenir un Canada uni.
  • Légaliser le pot. Et les casseroles. Et les spatules. Et d’autres ustensiles de cuisine.
  • Construire des routes et pistes cyclables en pente à travers le pays, de sorte que les Canadiens puissent librement « rouler d’un océan à l’autre » (NDT « coast from coast to coast »).
  • Mettre fin à la crise de l’énergie, en réduisant les coûts du transport en déplaçant les villes de Montréal de 50 km vers l’ouest et Toronto de 50 km vers l’est.
  • Supprimer le pompage du pétrole de la terre parce que ce pétrole est là pour permettre à la Terre de se déplacer sur son axe et que si vous retirez le pétrole, la chose entière s’arrêtera.
  • Abolir l’environnement parce qu’il est trop difficile de le garder propre et qu’il prend trop d’espace.
  • Annexer les États-Unis, qui prendraient place comme quatrième territoire (après le Yukon, les territoires du Nord-Ouest et le Nunavut) du Canada, afin d’élever la températuremoyenne du Canada d’un degré Celsius.
  • Remplacer les forces armées canadiennes par des clones de Vladislav Tretiak.
  • Faire de la gomme balloune la nouvelle monnaie nationale, pour qu’on puisse en faire l’inflation ou déflation à volonté.
  • Créer un moustique qui naît seulement en janvier de sorte que « le maudit câline meure gelé ».
  • Rendre le vert fluo la couleur nationale du Canada.
  • Fermer la rue Sainte-Catherine de Montréal pour en faire la plus longue allée de quilles au monde.
  • Adopter le système britannique de la conduite du côté gauche ; ceci devant être mis en place graduellement, en cinq ans, en commençant avec les gros camions lourds d’abord, puis les autobus, et les petites voitures et bicyclettes en tout dernier.
  • Pour économiser l’énergie, mettre de grandes roues à l’arrière de toute voiture de sorte qu’elles roulent toujours en descendant une pente.
  • Vendre le Sénat canadien au marché d’enchères d’antiquités en Californie.
  • Mettre la dette nationale sur une carte Visa et la déclarer volée par la suite.
  • Déclarer la guerre à la Belgique car un personnage de bande dessinée belge, Tintin, a tué un rhinocéros dans un des albums.
  • Offrir de mettre fin à la guerre Belgique-Canada si la Belgique livre une boîte de moules et une caisse de bière belge au « quartier arrière » Rhinocéros de Montréal. (Ce qu’a fait l’ambassade de Belgique à Ottawa.
  • Indiquer des limites côtières maritimes du Canada en peinture de sorte que les poissons canadiens sachent où ils sont à tout moment.
  • Compter les Mille-Îles pour s’assurer qu’aucune n’est absente.
  • Poser la candidature d’un monsieur Ted « pas si » Malin (Ted « not so » Sharp) dans la circonscription de Flora MacDonald sous le slogan « faune, au lieu de flore », promettant de donner à la faune la représentation égale. La plateforme de Ted sur la question controversée de l’avortement était carrément « si je suis élu, je promets de ne jamais me faire un avortement ».

Pour en savoir plus

3. Parti des Vampires

Mené par le charismatique Jonathon Sharkey, le VWP est un parti politique américain qui lutte pour les droits et les libertés des individus se proclamant être des vampires, sorciers, démons, paganistes ou satanistes. Luciférien autoproclamé et adorateur d’Hécate en complément, Sharkey commença sa carrière comme catcheur avant de tourner le dos à Dieu et à son ancien job pour se lancer dans la politique.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le programme de Sharkey ne se résume pas à encourager ses semblables à boire le sang de jeunes femmes comme il le fait mais contient bien des propositions concrètes pour résoudre les plus graves problèmes des américains. Opposé à la réforme de la santé publique proposé par Obama, Sharkey promet de permettre aux désoeuvrés d’être soignés gratuitement grâce à l’argent des taxes récoltés sur le cannabis et la prostitution qu’il aurait au préalable légalisé.

Pro peine de mort, ce leader vampirique trouve cependant la chaise électrique ou l’injection bien trop douces. Ne rechignant pas à faire les sales besognes, Sharkey affirme qu’il « tabassera, torturera, démembrera et décapitera » de ses propres mains ceux qui auront été reconnus coupables de crimes abominables. « Œil pour œil, dent pour tronçonneuse » pourrait être son leitmotiv.

Grand fan des productions hollywoodiennes à qui il attribue sa découverte de la beauté érotique du vampirisme, il semble aussi y avoir puisé quelques idées pour régler le fléau de la drogue, désirant aller en Sicile comme Al Pacino dans Le Parrain directement engager des mafieux pour liquider les dealers.

Déjà de multiples fois candidat à la présidence des Etats-Unis, Sharkey n’a toujours pas été élu, probablement au grand soulagement de George Bush que Sharkey rêve d’empaler.

Portrait écrit par Linda Belhadj.

Pour en savoir plus

2. The Surprise Party, USA

LauraCréé en 1940, le Surprise Party fut créé par une célèbre comédienne, Gracie Allen, qui se présenta à la présidence des Etats-Unis. Candidature absurdiste, ses slogans étaient : « It’s in the bag » et « Down with common sense ». Gracie Allen alla jusqu’à faire le tour des Etats-Unis et à donner de faux-discours à la radio, encourageant les américains à être fier de leur bonne grosse dette nationale, « it’s the biggest in the world ». Elle se servait d’un kangourou nommé Laura comme symbole de son Parti. Étrangement, la blague cessa lorsque Allen fut élu, à la surprise générale, maire de la ville de Menominee dans le Michigan. Elle refusa et se retira de la vie politique.

1. Le Parti de la Loi Naturelle, France


Le Parti de la loi naturelle (PLN) est, de loin, ce que les financements de campagnes pour les Européennes et législatives ont donné de plus fantasque : issu du mouvement de la Méditation Transcendantale, pratiquée entre autre par les Beatles et David Lynch, ce parti créé en 1992 était dirigé par le bien nommé Benoit Frappé. Celui-ci présentait son parti ainsi : « C’est en raison de la constatation de l’ampleur des bienfaits obtenus par la pratique individuelle et collective de la Méditation transcendantale et des techniques de MT-Sidhis (et de Vol Yogique) par les recherches scientifiques que nous avons décidé de fonder ce parti. Il faut introduire la lumière de la science dans le champ de la politique ». Son programme comportait notamment ce genre de chose :

« Au lieu de verser des millions de dollars chaque année pour la création de médicaments destinés à gérer les maladies, le Parti de la Loi Naturelle veut promouvoir l’éducation à la santé et la gestion du stress avec la Méditation transcendantale, comme moyens pour éviter l’apparition des maladies ».

Pour eux, si la racine carré des 1% de la population pratiquait le vol yogique, le monde vivrait une soudaine et irrésistible vague de paix. Le Parti a disparu depuis 2001.

Plus d'articles