Le Tryangle s’inquiète de votre vie professionnelle. Combien de fois avez-vous dû, face à un DRH, présenter avantageusement des facettes de votre personnalités que vous auriez aimez occulter ? Il est délicat en effet de communiquer avec cette créature étrange dont le métier consiste à jauger de votre être, peser votre poids de pêché et décider de la suite de votre existence. Bref, comment annoncer à un DRH que l’on n’a pas un casier judiciaire vierge ?

1. Empathique

Faites-lui les yeux du chat Potté avant d’entamer un long self-plaidoyer. N’omettez aucun détail de votre enfance pénible et finissez par lui poser une question sur sa propre mère. S’il se met à pleurer, c’est dans la poche et vous pourrez vous enorgueillir d’avoir fait pleurer un DRH. Magnifique fait d’arme. Next.

2. Misérable

Sortez votre orgue de barbarie, deux ballons, une infâme piquette en brique et entonnez-lui « Frédo » de Bernard Dimey (notez bien la référence pour ne pas vous tromper au moment crucial). Dans un deuxième temps, allez faire un tour bras dessus bras dessous sur les quais du fleuve Seine, si possible en beuglant des lieux-communs suggérant habilement l’ébriété. Profitez-en pour lui faire signer le contrat d’embauche sur le verso d’un sous bock Jupiler.

On l´connaît d´puis la communale
Le gars qu´est là sur la photo
A la première page du journal
Mais on l´reverra pas d´sitôt
Il a saigné deux vieilles mémères
Et buté trois flics, des costauds
Certain´ment sur un coup d´colère
Vu qu´il est pas méchant Frédo

La suite par ici

3. Théâtral

Investissez dans une perruque Louis XV et revêtez-là avant de lui déballer d’une traite tout le contenant de votre casier, en ponctuant « Ce n’est pas ma faute » pour chaque crime commis. Astuce : vous pouvez éventuellement agiter les bras afin d’accentuer l’effet produit. Effet garanti.

4. Vieux loup de mer

Raclez le fond de votre gorge et crachez votre chique par terre avant de commencer : « Ptit gars, à Guantanamo ça s’passait comme ça… ».

5. Technique

Ayez préparé un exposé, power point à l’appui, sur « l’efficacité de la préparation à la réinsertion professionnelle dans les centres de détention depuis 1791 ». Avec un peu de chance, vous pourrez être embauché comme DRH à votre tour.

6. Intimidant

Écrasez un gros livre de droit sur la table du recruteur en évitant ses doigts en et récitez les quatorze principes formulés par la commission de réforme de la Circulaire du 29 juin 1945, le doigt dressé et l’œil inquisiteur.

Mai 1945. Les 14 points de la réforme pénitentiaire
Mai 1945 : Les quatorze principes formulés par la commission de réforme
1. La peine privative de liberté a pour but essentiel l’amendement et le reclassement social du condamné.
2. Son exécution est organisée dans la métropole ou en Algérie à l’égard de tous les individus condamnés par les juridictions du continent, de la Corse ou de l’Algérie, pour des infractions de droit commun.
3. Le traitement infligé au prisonnier, hors de toute promiscuité corruptive, doit être humain, exempt de vexations, et tendre principalement à son instruction générale et professionnelle et à son amélioration.
4. Tout condamné de droit commun est astreint au travail et bénéficie d’une protection légale pour les accidents survenus pendant son travail. Aucun ne peut être contraint à rester inoccupé.
5. L’emprisonnement préventif est subi dans l’isolement de jour et de nuit.
6. Il en est de même en principe de l’emprisonnement pénal jusqu’à un an.
7. La répartition dans les établissements pénitentiaires des individus comparés à une peine supérieure à un an a pour base le sexe, la personnalité et le degré de perversion du délinquant.
8. Un régime progressif est appliqué dans chacun de ces établissements en vue d’adapter le traitement du prisonnier à son attitude et à son degré d’amendement. Ce régime va de l’encellulement à la semi-liberté.
 

7. Inverti

Prenez un air coquin et dites-lui, l’œil équivoque mais néanmoins farouche, qu’en prison, on apprend à faire «tout un tas de choses ». Si l’effet n’est pas optimal, ajoutez « mon chou » à la fin de votre phrase et faites tomber votre contrat sur le sol en disant « oups ».

8. Inspiré

Posez le poing sur votre menton dans une attitude virile mais néanmoins vulnérable, levez un sourcil et prenez un air inspiré à la Jean Dujardin : « je suis un homme, mais j’ai des failles… »

9. Complice

Proposez-lui le casse du siècle, parce que justement, les caves de l’immeuble de bureau sont mitoyennes au coffre de la banque du quartier. C’est un coup à jouer dans la mesure où il est prouvé que 3,7% des DRH ont des tendances criminelles.

10. Parrain

Foutez-lui un gun sur la tempe et dites-lui « Yé vais vous faire oune offre qué vous né pourrez pas réfouser ». S’il refuse, abattez-le. Si. Allez…

Plus d'articles