Etonnant. L’auteur du monument de la littérature française serait également un héros parmi les héros de Marvel Comics. Preuve incontestable que le Tryangle vous livre en exclusivité aujourd’hui : rendez-vous sur le générateur d’avatar « Marvel : create your own superhero ».

Parmi des paires de prunelles plus ou moins reconnaissables, la paupière fatiguée, la pupille interrogatrice et le cerne maladif du génie littéraire nous sautent aux… Yeux.

Et pourtant, où est la ressemblance entre le fragile petit Marcel et l’impitoyable Hulk ? Nous pourrions à la rigueur, penser à Peter Parker, le jeune homme introverti piqué par une araignée radioactive qui deviendra le héros de Spiderman… Que de ressemblances entre l’homme araignée et l’auteur de la Recherche ! Chacun sa tante cardiaque, chacun le deuil de la mère, une personnalité timide et sensible, un véritable malaise quant à l’identité sociale : « Notre personnalité est une création de la pensée des autres ». La pensée de Proust rejoint celle d’un super héros, toujours balancé entre son moi profond et son moi social.

Madame Amiot, la véritable tante Léonie

La tante malade de Peter Parker

Et n’en déplaise à ceux qui invoquent la virilité brute du panthéon Marvel. En chaque héros se cache un être sensible, un homme qui aime, parfois en quête du même. Le 20 juin 2012, Marvel célébra l’union des Astonishing X-Men, Northstar et Kyle. Enfin, on sait maintenant pourquoi nos amis gays n’arrêtent pas de dire « it’s Marvelous ! »

DC Comics, le grand rival, n’est d’ailleurs pas en retard concernant ce « comics out » : l’homosexualité chez les super héros n’est pas une nouveauté. Rappelons l’ambiguïté des rapports entre un certain Batman et son acolyte Robin et l’homosexualité assumée de Batwoman. Le Tryangle se demande d’ailleurs si DC n’est pas l’abréviation de DTC.

 

Enfin, Proust détient la véritable force intérieure d’un super héros : celle du dépassement de soi dans la peine et la douleur : « On ne guérit d’une souffrance qu’à condition de l’éprouver pleinement » (Albertine disparue).

Vous aussi, créez votre Marvel Proust dès aujourd’hui et n’oubliez jamais qu’un super héros sommeille en vous, lorsque la nuit sous votre couette, vous vous laissez bercer par votre imagination : « Et plus tard, ce même soir… seul dans sa chambre, un garçon créé un mini univers. » Marvel Icons (V1) N°69 : Le Messager du Futur. Plus proustien que ça, y a pas.

Plus d'articles