Le Tryangle a eu le plaisir de discuter avec un alchimiste moderne, Salazius d’Artigné, qui travaille les éléments dans son laboratoire et cherche, plus que l’or, une sagesse patiemment distillé.

Qu’est-ce que l’alchimie aujourd’hui et comment les alchimistes la pratiquent-t-ils ? Comment le devient-on ? Que font les alchimistes sur internet ? Salazius d’Artigné nous fait l’honneur de répondre à nos questions.

@All photos by Salazius d’Artigné.

PB211936[1]

Qu’est-ce qu’être un alchimiste moderne ?

Être un Alchimiste moderne comporte plusieurs fonctions et modalités. Avant toute chose, c’est vivre une vie dans ce monde, en ayant une activité professionnelle, en ayant pour certains une famille avec tous les impératifs que cela demande.

Mais d’un autre côté, il y a le laboratoire et l’oratoire, pratique qui nous font approfondir notre connaissance de ce Monde, et nous fait dépasser le voile qui le recouvre pour nous ouvrir à une réalité Supérieure, Primordiale, Divine.

Qu’est-ce que le laboratoire et l’oratoire ?

Le laboratoire est la pratique Spagyrique et Alchimique proprement dite. Cela demande patience, persévérance, travail, étude, minutie et savoir technique, mais au delà de cela, ce qui conditionne la pratique au Laboratoire est la pratique de l’Oratoire, qui porte sur l’étude, la recherche, la lecture, la méditation sur les Principes Naturels et les Lois de l’Univers.

Cela comporte aussi les deux autres piliers du Trivium Hermeticum, l’Astrologie et la Théurgie. La Théurgie travaille les énergies dans la sphère microcosmique de l’opérateur afin de lui redonner un équilibre intérieur, et l’initier à l’ensemble des polarités de la création (forces électromagnétiques, comme les éléments, les planètes, les signes du zodiaque).

PA171019[1]

L’Astrologie quant à elle permet de voir ce qui se passe dans le cycle, dans le macrocosme, et donne l’opportunité de se caller sur les moments énergétiquement propices à une pratique Théurgique ou Alchimique.

Généralement l’Alchimiste pratique une Voie Spirituelle complémentaire (ou qui l’a mené à l’Alchimie) telle que la Méditation, un type de Yoga, un art martial, du Shamanisme, des techniques de Bien être … C’est aussi savoir prendre soin de son corps en restant au courant des nouvelles Scientifiques en terme d’alimentation par exemple, et en consommant de manière responsable. Un Alchimiste est très proche de la Nature, il ne peut donc renier ou dédaigner un aspect de la vie.

Ovnis, Kung-fu et Alchimie

P9190496

Comment en êtes-vous arrivé à l’Alchimie ?

J’ai été élevé dans une famille qui croyait aux fantômes, ovnis, cryptozoologie, en bref, tous les phénomènes étranges, bizarres, paranormaux. À l’âge de 8 ans je connaissais déjà les principales histoires dans ces domaines et s’était là quelque chose de tout naturel. J’ai été élevé dans la Chrétienté, pour moi croire en Dieu était donc tout à fait normal. Ma grand mère utilisait des prières et des rituels simples pour faire tomber les verrues ou utilisait des médailles de St Benoit pour retirer un envoûtement.

Après une période portée sur la paléontologie, puis la géologie, la recherche de fossiles sur sites, les arts martiaux externes (Kung fu, Jet Kune Do, Nunchaku, Baton, Judo, Jiu Jitsu) m’interpellèrent durant mon adolescence, tout en continuant à lire des magazines type Facteur X sur le Paranormal. En première, les arts martiaux interne, avec le Chi Kung, la Chemise de Fer, les ouvrages de Mantak Chia m’intéressèrent beaucoup.

Puis lors de l’année de mon bac, continuant les arts martiaux externes, et la musculation, je me mis à la Magie Théurgie, avec des ouvrages comme la Lumière sur le Royaume de Alexandre Moryason, et les livres de Franz Bardon. Je continuais à approfondir mes recherches sur la magie de la Golden Dawn, la Wicca, les méthodes de Donald Tyson et fit parti d’un petit groupe de magiciens, avec lequel nous avons travaillé 5 ans. Je travaillais aussi le Yoga Kriya, les mantras, l’énergétique. A ce stade, plusieurs moments intense jalonnent mon existence. Intense… spirituellement parlant !

Capture plein écran 17062010 150159

Et ensuite, vous vous rapprochez de l’alchimie…

Avant, j’ai commencé à travailler sur l’Hermétisme, les polarités, la Nature, la façon dont ces forces s’expriment, etc. Cela m’a prit trois années de travail quasi-quotidien pour arriver à trouver le fil d’Ariane de ce labyrinthe, de cette Vision Hermétique qui fait qu’au lieu de regarder le monde qui nous entoure, on le perce-voit ! C’est magique, féérique, illuminateur au plus haut point ! C’est tout un corpus d’informations inédites qui ont alors changées ma vision de l’Univers.

Puis je découvris l’Alchimie, d’abord de manière théorique et un peu confuse grâce à divers forums sur le sujet, jusqu’à ce que le sort fasse qu’une cornue me tombe dans les mains. Là, diverses personnes entrent en jeu et me donnent des informations, des liens se font et des amitiés aussi. Puis un procédé en voie sèche, voie que je suivrai pendant deux ans de manière intensive. L’Alchimie avec sa nature pratique, concrète me parla de suite, car loin des spéculations théoriques pure, il a un lien direct avec la Nature. C’est une Science, un Art, une Philosophie complète, dans laquelle on ne peut pas tricher ! Ce que l’on a en dedans s’exprime au dehors … Si on est sur la bonne voie intérieure on aura la bonne pratique !

Puis tout s’enchaîna et l’Alchimie prit son essor, avec diverses voies, pratiques, et mes recherches se sont approfondies, développées. Jusqu’à maintenant. Je continue mes activités spirituelles et énergétiques.

P9180462

Sur quoi travaillez-vous en ce moment ? Les grands « clichés » de la recherche alchimique sont-ils toujours d’actualité, comme la pierre philosophale ?

Maintenant, je me mets au magnétisme et je retire le feu des zonas et des brûlures. Je tente de retirer le psoriasis et les maladies de peau.

Mais, principalement mes recherches se focalisent sur bien des aspects : trouver et comprendre comment la Nature fonctionne, ses Principes et Lois puis imiter le fonctionnement de la Nature au mieux. Évidemment, on en retire des bénéfices divers. Des teintures, des résultats surprenants… Des effets au niveau psychique comme des purifications ou des initiations.

Et oui, les grands clichés sont toujours d’actualité pour les Alchimistes dit « modernes ». Et ce que ce soit la transmutation pour faire de l’argent ou l’or (Argyopée et Chrysopée), la Panacée (ou Pierre Philosophale), l’Homunculus, l’immortalité, etc. L’Alchimie est indissociable de cela, ça en fait parti. C’est la culture Alchimique. Mais cela va plus loin que ça. Le But, c’est l’Eveil spirituel. L’Or physique n’est là que par surcroit, ce n’est pas un but en lui même. On dira que c’est un symptôme, une somatisation de l’aboutissement spirituel de l’Alchimie.

Utilisez-vous des outils modernes ?

Oui, dans mon laboratoire j’utilise de la verrerie « moderne », train de distillation, pompe à vide, plaque électriques, thermomètres très précis, mais cela reste assez rudimentaire tout de même. Un pèse alcool est « moderne », mais si vous demandez par là « high tech », informatisé, etc … pas vraiment. Cependant, je vais prochainement pouvoir avoir accès à un spectromètre de masse pour analyser certains résultats de plantes, comme quoi la modernité rend bien des services parfois !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’alchimie a-t-elle bénéficié des progrès technologiques, notamment numérique ?

Oui, en effet, il y a un usage de l’informatique dans la pratique Alchimique, mais peu y ont accès. Certains utilisent des outils très complexe, informatisés, que je ne saurais vous décrire. Je travaille trop à l’ancienne pour vous donner plus d’informations ! Je me fie plus à mon ressenti, à mes observations de ce qu’il se passe pour agir, plutôt que faire confiance à une machine qui me dit qu’il y a tel ou tel taux de ceci ou cela dans mon menstrum…

Et internet ?

L’usage de l’internet dans la communauté Alchimique est varié : recherches de sites d’Alchimistes, discussions sur des forums/groupes formés sur les réseaux sociaux, partage sur réseaux sociaux, recherche de documents anciens ou rares dans des bibliothèques virtuelles, partages de documents anciens, achat de matériel et matières sur des sites spécialisés, parfois commerce de leur production. Il peut aussi s’agir de participer à des groupes ou sociétés secrètes qui sont présente en ligne. C’est aussi se faire des contacts, connaître du monde, se tenir au courant de ce qui se passe dans cette communauté.
C’est aussi partager de l’amitié, des informations de manière privée comme tout à chacun le fait avec des amis ou des proches.

Quel mot emploierais-tu pour donner envie à quelqu’un de s’intéresser à l’alchimie, et qu’y gagnera-t-il ?

Le merveilleux.

Capture plein écran 17062010 140537

Penses-tu que l’alchimie, notamment la pierre philosophale, puisse figurer au rang des solutions à la crise monétaire actuelle par le retour à l’étalon or ?

En toute sincérité, je pense que c’est la dévaluation drastique des métaux précieux en résulterait. En effet, la production d’or serait de 100 000 fois supérieure (je fais là une estimation à la va vite) aux meilleurs jours de l’industrie aurifère, l’économie coulerait et ce serait un autre étalon qui serait créé. Mais probablement sans succès car même le diamant pourrait être produit à foison par d’autres alchimistes… Il faudrait donc revoir toute notre économie. Peut être basée sur une sorte de troc.
Toute production, même le blé, ne pourrait réellement être utilisée comme monnaie. Car la Pierre philosophale, en plus de transformer les pierres et les métaux, est aussi un fertilisateur.

L’industrie des laboratoires pharmaceutiques coulerait aussi car il n y aurait plus de malades… et pour assumer cela, il faudrait des mains honnêtes. Car l’homme a toujours tendance à tout militariser et la Pierre n’y échapperait probablement pas. En fait, si la découverte de la pierre philosophale était rendue publique, cela serait un chaos gigantesque. Et, tombée entre de mauvaises mains, elle deviendrait une marchandise hors de prix.

En réalité, il faudrait que tout le monde puisse y accéder gratuitement, puis réguler drastiquement son usage. Il faudrait, par exemple, permettre au gens de mourir, car la pierre philosophale rend « immortel » ou allonge en fait la durée de vie, ce qui rendrait inévitable une surpopulation mondiale ultra-rapide. De plus, l’économie et la production s’arrêteraient car trouver de l’or serait devenu plus simple que d’aller travailler ! La motivation reviendrait peut être avec les besoins du quotidien, fabriquer des ustensiles, se déplacer, etc, demanderait de fournir un effort.

La pauvreté, la mort, la maladie, la vieillesse, le travail peuvent être annihilés par une telle production … et si l’or ne vaut plus rien, qui est riche ?

Capture plein écran 21062010 184612

Vers une alchimistocratie ?

Très probable en effet !

Il y aurait alors peut être un système politique basé sur la sagesse de certaines personnes. Des alchimistes, des génies, des éveillés, des sages. Ou alors des tyrans qui garderaient pour eux la Pierre, le seul plaisir étant alors pour eux la domination de l’être humain… mais il est très dur, une fois le secret connu par tous, d’empêcher un peuple de ne pas produire la Pierre !

P9050412

Qui sont les grands alchimistes aujourd’hui ? Y a-t-il des stars ?

Difficile à dire. Parle-t-on de personnes qui cheminent de manière plus publique que d’autres ou alors de vrais adeptes, très souvent inconnus ou se faisant très discret ? Car il y a des personnes de référence, oui, qui sont fiable et droites, tandis que d’autres sont de grand mégalomanes et ceux-là se reconnaissent vite à la cour qui grandit autour d’eux. Et à leur grande bouche.

Alors, oui il y a des stars, et surtout aux USA.

Des noms ?

Je m’attendais à cette question ! Vous vous rendez rends compte que si je donne des noms c’est la hache de guerre qui est déterrée …

Pourquoi, il y a des conflits chez les alchimistes ? Un alchimiste américain m’a dit de faire attention, surtout en France, avec les articles sur l’alchimie.

Certains ne sont pas des tendres en plus ! Oui, évidement il y a des conflits … sur les forums ça y va bon train parfois ! C’est pour cela qu’ils ont tous leurs forums, leurs élèves, ou les courants de pensées s’ils cohabitent parfois ont du mal à s’entendre ou se tolèrent. Et tout cela ne se mélange pas beaucoup. Sous peine de conflits. En France comme aux USA d’ ailleurs ! J’en connais un qui a faillit aller aux tribunaux la bas, pour avoir critiqué les travaux d’un autre alchimiste, par deux fois. Les alchimistes à forte tête créent toujours des histoires, des remous… ce n’est pas l’alchimie qui est en cause là dedans, mais bien l’être humain.

Mais notons aussi qu’il y a des gens sain d’esprit, sympathiques, amicaux, et humble aussi ! Qui connaissent bien leur affaire et qui travaillent bien. Ceux là sont de vraies stars dans la Nature, et non pas dans la société humaine.

A lire également :

Le Blog de Salazius

Plus d'articles