Version actualisée de l’article de Silicon Maniacs, du même auteur

10. Enviro-Bear 2010

Tout le monde en rêvait, ça y est ! Un gentil développeur l’a fait : un jeu de simulation de conduite automobile d’ours qui doit manger des truites. Pour en savoir plus, cliquez ici.

9. Killer 7 (GameCube-Playstation 2)

Réalisée par Goichi Suda, Killer 7 est un chef d’œuvre étrange, probablement l’un des jeux les plus dérangeants jamais créés: vous y interprétez  des tueurs à gage et des psychokillers. La santé mentale n’est pas incluse dans la boite de jeux.

8. Bible Adventure

Jeu de plateforme chrétien développé par Wisdom Tree, le jeu est sorti en 1991 sur NES puis, quatre ans plus tard, sur Megadrive. Le jeu a été classé 19° dans le classement des 20 pires jeux de tous les temps par le Electronic Gaming Monthly. Le jeu vous propose d’interpréter les grandes figures de la bible, le tout entrecoupé de versets édifiants. Étonnant ? Pas tant que ça, après tout, Mario et Jésus sont tous les deux passés maîtres dans l’art de la résurrection.

7. Stalin Versus Martians

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Stalin Vs. Martians, ne fût pas un hit. Pourtant, il se base sur des faits réels : le combat qui a opposé Staline et les Martiens après la seconde guerre mondiale. Pour en savoir plus, cliquez ici.


Trailer : Stalin vs Martians par redac_tomsgames

6. Bad Mojo (PC)

Inspiré des Métamorphoses de Kafka, Bad Mojo vous mets dans la peau d’un scientifique transformé en cafard et vivant de belles aventures impliquant des allumettes, du gaz et d’autres insectes.

5. Katamari Damacy (2004, PlayStation 2)

Sorti en 2004, on ne présente plus Katamari Damacy, le jeu qui vous propose d’interpréter… une boule adhésive. Pour ceux de mes lecteurs qui n’en sont pas déjà, c’est une occasion en or :

4. Seaman (1999, Dreamcast)

Une carpe humaine, quelque part entre Tamagotchi et The meaning of Life des Monthy Python. En effet, le joueur contrôle une sorte de carpe à tête humaine qui grandit dans un aquarium et avec laquelle on peut communiquer grâce à un microphone. En 1999, c’était une petite révolution et le jeu a été un hit au Japon.

3. Takeshi’s Challenge (Nes)

Création du réalisateur japonais Takeshi Kitano, le titre annonce la couleur dès le menu principal : “Ce jeu vidéo a été fait par un homme qui les déteste !”. Le jeu consistera en une série de défis absurdes comme : « ne pas divorcer » ou  « chanter une heure entière dans le micro de la Nes ». Le boss de fin meurt facilement, à condition de lui donner 20 000 coups, tout ça pour être récompensé par un écran vous demandant : “Mais pourquoi avoir voulu finir ce jeu ?” En fait, ce ne sont pas les jeux que Kitano déteste… ce sont les joueurs.

2. Sneak King (2006, Xbox 360)

Un “advergames” (jeu publicitaire) sorti sur Xbox 360 vous permet d’interpréter (enfin !) le Sneak King, le roi des hamburgers selon Burger King. Votre objectif ? Vous faufiler derrière vos victimes pour leur faire manger de bons Burger King.

1. LSD – The Dream Emulator

Sorti sur Playstation seulement au Japon, LSD est un “dream emulator”, traduire “simulateur de rêve”. Le joueur se promène dans un rêve, dans des décors psychédéliques remplis de créatures sorties d’un imaginaire très junkie dont l’objectif est de passer de rêve en rêve. Le risque ? Se réveiller. Les petits malins qui y voit un moyen d’acquérir de rares substances pour pas cher doivent passer leur chemin, le jeu, rarissime, coûte une fortune ! Pour en savoir plus sur ce jeu, cliquez ici.

Source : Tom’s gameWeirdworm.

Plus d'articles