Le message board 4 chan a souvent été accusé – à raison – d’être à l’origine des mèmes les plus douteux du web, que ce soit le leak de photographies privées de célébrités nues, le mème « bikini bridge » ou encore un autre qui encourageait les internautes à s’entailler en l’honneur de Justin Bieber. 

Aujourd’hui, c’est des profondeurs de 4 chan que vient un autre chef-d’oeuvre de malveillance : Ebola-Chan. Le terme « chan » en japonais est utilisé pour s’adresser à un enfant ou souligner un côté mignon. Or ce mème mignon-tout-plein vise à faire croire aux Africains que les Blancs se réjouissent des ravages d’Ebola. Quant à la jolie demoiselle aux cheveux roses, Ebola-Chan en personne, elle est présentée comme la « déesse du virus de l’amour et de l’Afrocide », le génocide des peuples d’Afrique. Explication.

Originellement, le personnage a été créé par un utilisateur de Pixiv appelé Sly le 4 août 2014, puis relayé sur 4chan le jour-même. Sur cette photo, Ebola Chan tient un crâne ensanglanté de victime du virus. Tous les ingrédients du mème sont présents :

3a56bc240ef82fb63cfff0ecca14a170

Cette blague de mauvais goût pourrait paraître innocente si ses créateurs, des internautes du chan /pol/ , n’avaient pas poussé très loin la créativité : derrière le sourire d’Ebola Chan, ils ont exprimé, selon Know Your Meme, un réel désir que le mème fonctionne et accentue la haine entre Blancs et Noirs :

“If this ends up in the news, increasing tensions between Blacks and Whites in Africa–where they are already superstitious and think Ebola is made by whitey… Sure, we’ve not seen the flowering of this yet, but it’s just been a few days of death cult posts. Ebola-chan herself isn’t that old either. Give it time to work.”

Que ce soit par réel désir raciste ou simple désir de voir un mème se mettre à vivre, on peut classer Ebola-Chan dans les « Creepypastas », les mèmes horrifiques semblable au terrifiant Slenderman.

Ebola Chan elle-même ressemble à un personnage d’anime, avec ses grands yeux, sa tenue d’infirmière et ses cheveux roses. Détail d’importance, au bout de ses deux tresses, une boucle en forme de virus Ebola est là pour rappeler qu’il s’agit d’une incarnation – un égrégore, diront certains – du virus lui-même. Autour des mèmes, tout un rituel s’est instauré : dès qu’elle apparaît sur un thread, les internautes doivent répondre « Je t’aime, Ebola-Chan » ou tout simplement « Merci ». Les mèmes Ebola-Chan sont très nombreux et tous se concentrent sur les thèmes suivants : la joie d’accepter la mort, une reconnaissance d’avoir été choisi pour mourir d’Ebola, une fête autour du génocide d’Africains. La blague, pour potache et peu sérieuse qu’elle soit, va loin.

Voici quelques exemples :

Mais ces messieurs ne se sont pas arrêtés là. Un utilisateur de 4chan a déclaré qu’il était secrètement à l’origine d’un post tout à fait troublant posté sur le message board nigérian Nairaland. Dans celui-ci, il prétendait être nigérian et affirmait qu’une « nouvelle secte raciste en Europe et aux Etats-Unis » était actuellement en train d’invoquer le démon Ebola contre l’Afrique. Il assortissait ses dires de photos postées par les membres de la « secte » :

b559f473669e1ffd84111e8eb5012aad

Il répandait aussi la rumeur de l’appartenance des docteurs occidentaux à la secte. Malheureusement pour lui, la chose fut rapidement dénoncée et les Nigérians démasquèrent très vite le troll, qui en conclut qu’il allait falloir « redoubler d’efforts pour répandre la rumeur ».

Mais le plus fascinant reste la prise de conscience croissante des utilisateurs de 4 chan eux-mêmes de la capacité qu’a un mème à leur échapper : et si internet était définitivement hanté ? Pour l’expliquer, le terme d’égrégore, emprunté à la Chaos Magick, est maintenant souvent utilisé. Celui-ci décrit une entité collective échappant à tout contrôle. Certains utilisateurs de 4chan vont jusqu’à publier des avertissements en voyant l’ampleur croissante d’EbolaChan, tandis que les admins de 4chan décident de supprimer des posts :

bd7

De façon totalement stupéfiante, suite à cette tentative de nourrir le conspirationnisme africain sur les maladies contagieuses, un autre conspirationnisme voit le jour : sur 4chan, certains pensent avoir été le jouet d’un égrégore, probablement créé et alimenté par une autre entité ou un magicien du chaos malveillant, un « mastermind » utilisant des « sigils« , qui a voulu les faire mal agir – et les faire participer à cette horrible célébration de la mort :

bfe

ae3

Tout se passe comme si les tréfonds du web prenaient conscience que la matière même de ses mots étaient similaire aux incantations des sorciers des temps anciens.

Pour se faire pardonner, les derniers mèmes produits par la communauté acccueillent à leur tour l’amour d’Ebola… aux Etats-Unis :

10704049_1555795114650399_6399019435840821911_n

Idée originale : Az.

Plus d'articles