ecoovieLe culte Ecoovie est une secte écologique et shamanique créée en 1978, à Paris, par Pierre Maltais. Groupe écolo-naturiste à tendance orgiaque, Ecoovie a fait vivre ses fidèles en tribu, dans des tipis dans la nature, les obligeant à diverses pratiques sexuelles… principalement avec lui. Se déclarant guérisseur, Pierre Maltais n’a cependant pas pu empêcher la mort de trois de ses fidèles dans des circonstances troubles. Condamné dans plusieurs pays, il vivrait actuellement au Nicaragua.

Affirmant à qui veut l’entendre qu’il appartient à la tribu indienne des Micmacs, Piel Petjo Maltest créé Ecoovie, coopérative de vie écologique déclarée en 1978, à Paris. Il amène avec lui les membres de « La Tribu », un groupe écolo-naturiste dont il est le chef. La Tribu vit dans la nature, à Noisy-le Grand (93). Vers 1978, la secte, parfois appelée « Université itinérante de la liberté », comptait entre 500 et 700 membres. Elle a pour ambition de proposer une façon de vivre plus respectueuse de la Nature.

Capture d’écran 2014-03-02 à 16.26.57

Une tribu indienne de… Canadiens

Le gourou, Piel Petjo Maltest, qui se présentera par la suite comme « Joseph Maltais », prétend avoir trouvé le moyen de sauver la Terre. Il emmène ses fidèles dans la nature et leur impose des rituels de plus en plus étranges. Dès le départ, il sépare les enfants des adultes et, selon plusieurs sources, il livre les enfants à des « initiations » pour les amener vers l’âge adulte. De nature sexuelle, bien évidemment, à peu près vers l’âge de 12 ans. Les hommes et les femmes sont, quant à eux, séparés et il leur est interdit d’avoir des relations sexuelles.

Le gourou accorde ses faveurs comme un immense honneur, notamment vis-à-vis des hommes qu’il initie à l’homosexualité pour « lever les tabous » de la société occidentale. Pour effacer toute forme de « parenté » des enfants, ceux-ci sont conçus lors d’orgies où le sperme de douze hommes est recueilli et inséminé dans une femme de la tribu. Celle-ci sera, soit-disant, mère d’un « enfant des douze ».

En réalité, c’est le gourou qui insémine la plupart des femmes.

Capture d’écran 2014-03-02 à 16.24.03

Ecoovie séduit par l’imitation des rituels des Amérindiens. Il se présente comme « un réseau auto-géré présentant une alternative globale » et commercialise des aliments bio permettant de « revenir à une vie saine et primitive ». Sa doctrine, présentée sur ce site, est « la poursuite des buts communs : paix, solidarité et harmonie des hommes et des peuples », ou encore « le retour à la conscience planétaire des problèmes de la paix, du racisme, de la faim dans le monde ». Au-delà des discours idéalistes, un certain nombre de conceptions et de pratiques étaient – soit-disant – puisées dans les mœurs des Indiens d’Amérique du Nord. Les écoovistes de la Tribu les ont expérimentées à leurs dépends.

Les victimes d’Ecoovie

Capture d’écran 2014-03-02 à 16.35.28Pierre Maltais interdit à tout le monde d’aller à l’hôpital. Nul besoin de toute façon car, médecin et magicien, il pouvait lui-même soigner les maladies par les plantes, la glaise et les animaux. Difficile à vivre pour les écoovistes qui devaient travailler dix à quatorze heures par jour, sans rémunération ni déclaration et à main nues pour «le contact avec la terre», contact très important qui s’accompagnait, bien sûr, de la défécation dans la terre, comme les animaux, pour ne pas couper le circuit vibratoire sol-plante-mangeur-déjection-sol. Tout écooviste se devait de coucher à même la terre.

Au final, trois personnes de la secte vont mourir, faute de soins, suite à une complication après un jeûne imposé par Maltais. Après ces décès, il fait enterrer les corps en cachette – de la police et de ses adeptes. L’un des décès est un enfant de 3 ans.

Difficile de suivre tout le trajet de Pierre Maltais, qui n’est pas terminé et se poursuit au Canada, en Belgique puis, actuellement, au Nicaragua.  Il a continué son existence sous de nombreuses identités et en créant un nombre infini de fondations et d’association aux noms ronflants.

Témoignage d’un membre d’Ecoovie

Lors d’une première publication sur la secte, le Tryangle a eu un retour anonyme, visiblement un ancien membre. Nous nous permettons de la reproduire :

J’ai fait moi-même partie de ce groupe jusqu’à l’éclatement (car de séparation il n’ y en a pas vraiment eu) en Italie, le 1er avril 1994, en Aspromonte. Bien entendu, tout pouvait paraître incompréhensible, idiot, injustifié, grotesque aux yeux de personnes de l’extérieur mais il existait aussi une contestation au sein même du groupe. […] De nos jours, ce groupe a essaimé dans le monde entier, fait pousser ses arbres en paix, comme il aurait dû pouvoir le faire aussi en Europe. Il faut évidemment séparer ces activités pré-citées des activités de Norman William (l’un des noms de Joseph Maltais), qui n’a jamais daigné en rendre compte non-plus aux membres du groupe. En ce qui me concerne, j’ai appris par internet certaines informations qui, bien que m’ayant surpris, ne m’ont, au final, pas étonné. »

Puis il évoque les deux décès tragiques mentionnés plus haut :

D’autre part, à ma connaissance, il n’ y a eu que deux décès d’adultes, entre 1984 et 1994. L’un dû à l’absorption de graines non lavées qui a conduit à une occlusion intestinale et l’ autre dû à un régime végétalien extrêmement strict qui ne fut jamais imposé à qui que ce soit.

Et pour lui, aucun regret. Ecoovie a été une expérience au final positive :

« Personnellement, je ne regrette rien de cette époque, même si nous n’avons pas pu vivre alors comme nous le voulions, à cause des accusations concernant Norman William, qu’elles soient justifiées ou non, ceci ne me regardant pas. »

Aujourd’hui, Pierre Maltais vivrait en Amérique du Sud, plus précisément, au Nicaragua. Un pays connu pour échapper à la législation internationale en matière d’enlèvement d’enfant.

Source externes :

Pour retourner à l’index de notre Wiki des cultes étranges, c’est par ici.

Les cultes les plus étranges : Nation of YahwehThe Universe PeopleThe Creativity MovementPana Wave LaboratoryEcoovieLe Mouvement RaelienThe Church of Bible UnderstandingThe Aetherius SocietyHeaven’s GateDivine TruthL’Aumisme (ou Mandarom)NuwaubianismeHappy ScienceCulte de John FrumAsatrúThe Church of All WorldsThe Church of the SubgeniusL’Eglise de l’EuthanasieLe DudeismeLe JediismeLe DiscordianismeLe Pastafarisme Le Kopimisme

Plus d'articles