« Où habite Dieu ? Dieu habite où on le fait entrer »

Martin Buber, philosophe, conteur et pédagogue dans Les récits Hassidiques

Faute d’avoir pu en prédire l’invention, ni la Bible, ni le Coran n’interdisent explicitement les jouets sexuels. Il est ainsi tout naturel que des Sex-Shops religieux ciblent les couples souhaitant acquérir les bons outils pour l’entretien de leur union. Le Tryangle surfe donc pour vous sur un site qui fait rimer boules et bibles.

LES EPICES CONVENABLES

Lors d’une première visite sur «CovenantSpice.com», l’internaute pourrait de prime abord croire à l’erreur : sobriété, design réglé, objet présenté sans affeteries ni mise en situation. L’esthétique rappelle les sites de parfumeries en ligne ou ces magasins en ligne vendant des articles de bricolage. Et pourtant, Covenant Spice se présente comme la référence en outils sexuels pour les couples chrétiens. 

Et l’on ne s’étonnera pas de ce design convenable si l’on prend la peine de traduire « Covenant Spice» qui pourrait se traduire par «Epices convenables». «Covenant» peut aussi signifie «Convention» ou «Alliance» ce qui souligne la cible conjugale. A noter que les Covenantaires, ou Covenants, était un mouvement religieux issu du presbytérianisme dont l’objectif était de se prémunir de toute innovation venu d’Angleterre. Le décor est planté.

L’objectif du site, réservé au «couple marié à l’Eglise» est parfaitement résumé dans la partie «A propos» du site :

Covenant Spice est un site consacré à renforcer votre mariage et à accroître la joie et le bonheur partagé de votre sexualité conjuguale. Nous croyons que Dieu a créé le mariage afin que celui-ci soit une romance durant toute la vie. Pour vous aider à atteindre ce merveilleux objectifs, et pour que des étincelles de plaisir continuent de s’échapper de votre chambre, nous vous proposons tout, des sex toys à des manuels de sexualité chrétienne en passant par de la lingerie et des jeux érotiques. 

L’originalité du site lui-même consiste aussi à éviter toute «nudité» : «Vous ne trouverez pas de photographie érotiques ou pornographiques (même floutées) sur notre site ou sur le packaging de nos produits». Covenant Spice fait en sorte que elle et lui puisse surfer ensemble sur le site dans la chaleur rassurante du domicile conjugal :

Nous pensons que, selon la Bible, il est acceptable qu’un mari et sa femme explore toutes les possibilités qui leur apportent du plaisir, du moment que ces pratiques ne violent aucune recommandation des écritures. 

Mais comment savoir ce qu’il faut faire ou ne pas faire ?

PETIT THÉOLOGIE DU LIT

Le webmaster de Covenant Spice, en partenariat avec le site «Le lit conjugal» (site.themarriagebed.com) répond à toutes les questions du chrétien inquiet. Et pour le chrétien soucieux des répercussions de ces actes, il n’est pas de Christian_Couple_Reading«question qui ne se pose» et tous les détails sont les bienvenues. Dans le Q&A de Covenant Spice, vous trouverez, assorties de citations bibliques, des informations précises sur toutes les pratiques : le plaisir anal est-il compatible avec l’Ancien Testament ? Le Cantique des Cantiques autorise-t-il le sexe oral ? Est-il permis de s’envoyer des Sextos, avec ou sans photos ?

Le cas de l’utilisation de la pornographie est, par exemple, intéressant. Après avoir noté le caractère érotique et descriptif du Cantique des Cantiques, le rédacteur souligne que la Bible nous demandé de ne pas offenser le «parent faible» (Epitre aux Romain 14:23) et il en tire comme conclusion que la sensibilité de l’épouse prime en matière de pornographie. Tout est possible, du moment que l’épouse ne voit pas sa sensibilité offensée. Le problème, c’est que la pornographie provoque des risques de comparaisons entre le réel et le virtuel. Ainsi, dans le doute «tout ce qui ne procède pas de la foi est un pêché» (Epitre aux Romain 14:23).

Il ne faut cependant pas croire que le site se montre prude. Au contraire, celui-ci n’hésite pas à défendre le plaisir anal, rappelant que la bible condamne à plusieurs reprises les relations homosexuelles (Levitiques 18:22 , Romain 1:26-27) mais jamais la sodomie. On apprend aussi que le Christ, par son sacrifice, nous a libéré de l’interdiction d’avoir des relations sexuelles pendant la période menstruelle.

Curieusement, c’est le fétichisme qui est le plus rigoureusement condamné par Covenant Spice :

Les fétichismes les plus communs concernent des plumes, des talons hauts ou des activités comme la fessée, le fait pour un homme de s’habiller en femme ou une passion non contrôlée pour une partie du corps comme les pieds ou les seins d’une certaine taille. 

L’Epitre aux Corinthiens précise que l’homme ne doit pas perdre le contrôle de lui-même. Perte de contrôle de l‘imaginaire, le fétichisme résulte souvent d’un traumatisme. Il nécessite la thérapie ou la confession. Face à des pratiques comme l’allaitement pour adulte (le fait pour une femme enceinte d’autoriser son mari à téter le lait maternelle), le rédacteur, après un examen rigoureux, finit par admettre qu’il n’a trouvé aucune raison biblique ou hygiénique qui pourrait faire condamner cet étrange partage.

Et oui, Covenant Spice célèbre aussi le mystère de l’amour chrétien.

Plus d'articles